Oups ! Vous venez de vous rendre compte que la date prévue pour remettre votre mémoire est désormais toute proche et que vous n’avez encore rien fait pour l’imprimer.

Vous avez beau savoir comment faire, parce que même si vous êtes jeune étudiant ou jeune étudiante, vous n’en êtes plus à votre premier document de ce type, l’étape impression mémoire continue toujours à être aussi « boring » pour vous.

Que faire ? Et si vous décidiez d’en finir avec quelques tabous ; 7 pour être précis. Cela irait sans doute mieux et vous seriez plus réceptif pour entendre quelques conseils bien utiles.

 

Les 6 tabous de l’impression mémoire à reconsidérer

« L’important, c’est le fond, pas la forme »

Ce n’est pas faux. Si vous n’avez rien à dire. Evidemment, si votre étude est sérieuse et représente de nombreuses heures de recherche, c’est quand même fâcheux d’en négliger la dernière étape.

Souvenez-vous de vos objectifs.  Ce n’est pas pour rien que votre mémoire constitue une part importante de votre note semestrielle. Ce n’est pas pour rien que des universités comme celle de Limoges prennent du temps pour expliquer ce qu’est un TER ou TEIR, autrement dit un travail d’études et de recherche, en bref, un mémoire.

Et elles insistent aussi bien sur le fond que sur la forme !

impression mémoire, le fond et la forme
Prenez soin aussi bien du fond que de la forme dans l’impression de votre mémoire.

 

Depuis plus de 30 ans maintenant, le livre de Michel Béaud « L’art de la thèse. Comment préparer et rédiger un mémoire de Master, une thèse de Doctorat ou tout autre travail universitaire à l’ère du Net » fait autorité dans ce domaine.

Que dit Michel Béaud ? Il dit ceci :

« Il est important que les différents travaux de Master recherche ou de Doctorat s’inscrivent dans un plan de carrière, dans une stratégie personnelle. »

Le mémoire qui précède ces différents travaux s’inscrit dans la même logique. Il n’est rien d’autre professionnellement qu’un élément du portfolio dont vous allez vous servir pour promouvoir votre savoir-faire.

 

« Le plus simple, c’est de faire comme les autres »

C’est bien pourquoi, vous allez vous retrouver avec tout le monde, au même moment, dans les locaux du service de reprographie de votre établissement ou dans le magasin spécialisé, juste à côté.

A coup sûr, vous allez être dans la norme et ne pas payer trop cher. Cependant, il y a peu de chance que vous ayez la possibilité  de faire quelque chose de différent de ce que les autres vont faire.

 

impression mémoire photocopie
Soyez différent et faites les choses bien jusque dans l’impression du mémoire.

 

Votre principal souci va être de vous y prendre suffisamment à l’avance pour éviter les jours de grande affluence et ne pas vous retrouver à faire la queue et à attendre trop longtemps votre tour.

 

« C’est archi cher de passer par un imprimeur professionnel »

Il est évident que faire appel à un professionnel de l’impression représente un coût qui peut être élevé. Tout dépend de la manière dont vous allez opérer. Si vous ne voulez vous occuper de rien, il y a des chances pour que cela vous coûte, effectivement, assez cher.

 

coût pour imprimer un livre
Faire une bonne impression de mémoire professionnelle et qui coûte bon marché est à porté de tous.

Autrement dit, avant d’aller voir votre imprimeur, sachez précisément de combien de pages couleur vous aurez besoin. Réfléchissez bien à la qualité du papier qui vous est nécessaire. Pour une impression en noir et blanc, un grammage de 80 gr/m2 est largement suffisant. Pensez à la reliure à spirale ou au dos carré collé.

Enfin, vous pouvez demander un devis avant de vous engager et le comparer à d’autres. En bref, vous risquez de payer la note, si vous ne préparez rien. Vous pouvez aussi obtenir un super rendu à un prix raisonnable, si vous prenez le temps de rendre visite à plusieurs imprimeurs et que vous faites jouer la concurrence.

 

« Autant faire l’impression soi-même, c’est moins cher et c’est aussi bien »

Finalement, pourquoi encore payer pour un « truc » que personne ne va pas vraiment lire !  Et tout ce temps qu’il va falloir passer à se déplacer ou à faire la queue pour imprimer ce fichu mémoire ! Tout compte fait, autant l’imprimer chez vous avec votre propre imprimante.

Génial ! Reprenons tout depuis le début. C’est quoi votre objectif ? Économiser ou remettre un travail correct aux membres de votre jury pour être évalué correctement ?

Et d’ailleurs, êtes-vous vraiment sûr qu’imprimer par soi-même soit vraiment si bon marché ?

impression mémoire chez soi
L’impression m´moire fait maison coûte souvent plus cher (et est nettement moins professionnel) que faire appel à un imprimeur en ligne.

Une cartouche d’encre est vite épuisée quand il faut faire de gros tirages et puis, les imprimantes personnelles bon marché finissent souvent par « ramer ». Quant au résultat, il n’est pas toujours satisfaisant, surtout quand vous vous lancez dans du recto-verso, mais vous avez fait des économies.

 

« L’idéal, c’est de tout faire faire dans l’entreprise de stage »

Avouez que cela reste aléatoire. C’est évidemment tentant car, dans ce cas, vous frôlez la gratuité. Toutefois, prenez garde à ne pas vous faire de fausses idées. Rien n’est moins sûr que cela soit possible au moment où vous allez en avoir besoin. Justement parce que vous frôlez la gratuité.

Il y a ainsi parfois de mauvaises surprises et vous risquez de ne pas être « oklm », si vous en faites les frais à la dernière minute. Être sûr de soi n’interdit pas de prendre des précautions et de s’assurer que tout va bien se passer. N’hésitez donc pas à faire une demande écrite et n’insistez pas trop si la réponse se fait attendre.

 

« Commander mon impression par internet, ce n’est pas sûr »

Les plateformes proposant leurs services pour imprimer un mémoire sont très nombreuses. Il est facile de leur passer commande, de chez soi, en toute tranquillité et de prendre le temps de bien étudier les devis.

Oui, mais vous ne voyez pas l’objet fini avant de l’avoir reçu, comme dans tout achat par correspondance, sauf que là, difficile de retourner l’objet s’il ne vous convient pas. Et puis, vous avez de gros doutes sur les délais de livraison.

Encore une fois, tout est une question de temps disponible. Si vous vous y prenez suffisamment à l’avance, vous allez pouvoir bénéficier des conseils des professionnels rattachés à la plateforme et avoir le rendu voulu. Même chose pour les délais. En général, il ne faut pas plus de 10 jours pour être livré.

 

impression mémoire internet sûre et qualité
La plateforme CoolLibri livre très rapidement avec une impression mémoire et reliure parfaite

3 Conseils utiles

Vous l’aurez compris, mais vous en étiez déjà convaincu, imprimer son mémoire est une chose très sérieuse qui mérite le plus grand soin, ainsi qu’il vous a été dit par ailleurs.

Pour davantage de conseil pour faire imprimer son mémoire cela, reportez-vous à l’article spécial mémoire de CoolLibri.

Quelle que soit la formule que vous choisissez, service de reprographie universitaire, imprimeur professionnel, plateforme internet, par exemple, l’important est de ne pas être prisonnier d’idées toutes faites et de savoir où vous allez.

 

Pour vous y aider, en plus des 7 idées préconçues ou des tabous qui précèdent et qu’il convient de mettre en veilleuse, voici 5 conseils qui peuvent vous être utiles :

 

  • Donner envie d’être lu.

Il ne suffit pas que vous ayez rédigé un texte de qualité pour donner envie de le lire.  Il faut aussi que votre document soit agréable à consulter. C’est une question de couverture et de reliure. Mais pas seulement, cela tient aussi à la mise en page de même qu’ à la correction. Reprenons les choses dans l’ordre.

La couverture doit naturellement respecter les normes habituelles de présentation pour ce type de travail.

Il n’est pas inutile d’y jeter à nouveau un coup d’œil avant de lancer l’impression. Il n’y a pas non plus que des spirales en plastique noir.  Des spirales à l’américaine, sans oublier la spirale blanche de CoolLibri, sont du meilleur effet, sans pour autant grever votre budget.

 

impression mémoire spirale blanche
La reliure à spirale blanche pour l’impression du mémoire provoque bel effet.

La mise en page est un exercice difficile. Un mémoire obéit à des règles précises dans ce domaine.

Le plus souvent, le format préconisé pour la page est le format A4, autrement dit, 21 cm x 29 cm. Et, en général, uniquement en recto !

Cela dit, si votre mémoire avoisine les 200 pages, il va falloir passer au mode recto-verso. Sinon, vous allez devoir imprimer plusieurs tomes. Seulement voilà, l’impression recto-verso a ses règles. Comme par exemple, de réserver les pages recto aux pages impaires et les pages verso aux pages paires. Ce n’est là, bien sûr, qu’un des différents aspects de la question.

Dernier point, super important : prenez le temps de vous relire

Et si vous êtes brouillé avec l’orthographe et la grammaire, faites vous relire. Rien de pire qu’un mémoire bourré de fautes d’orthographes pour donner envie, non pas de le lire, mais de le fuir !

Sur tous ces points, n’hésitez donc pas à compléter votre information. Reportez-vous à l’article comment faire imprimer un mémoire de CoolLibri.

 

  • Ne pas être obsédé par le tarif.

Bien sûr, il n’est pas question de vous ruiner. Vous n’êtes pas, non plus,  engagé dans une compétition où le gagnant est celui ou celle qui a trouvé le meilleur tarif pour imprimer son mémoire.

Dans ce domaine, tout est relatif. Votre appréciation du prix demandé doit principalement dépendre des contraintes que votre établissement vous impose et des objectifs que vous poursuivez.

impression mémoire coût
Combien peut coûter l’impression de mon mémoire ?

 

  • Penser à l’après impression mémoire.

Michel Béaud insiste bien là dessus. Tout travail de recherche doit s’inscrire dans une stratégie personnelle. Quand vous allez rechercher un emploi ou des clients, vous n’allez pas montrer vos copies d’examen, mais si votre mémoire est bien fait, vous allez pouvoir l’utiliser comme une illustration de ce que vous savez faire. Même si votre environnement est encore scolaire, rien ne vous empêche d’envisager aussi votre travail dans un environnement professionnel.

Et pour finir, comme l’a écrit Descartes :

« Les études sans ordre et les méditations confuses obscurcissent et aveuglent l’esprit »

 

 

 

Votez pour ce post

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.