Lors de la création d’un livre, il faut réfléchir à beaucoup de choses : la reliure, le format, la couverture… Mais il ne faut pas surtout pas délaisser le choix du papier.

En effet, il existe différentes sortes de papier pour imprimer un livre. C’est à vous de bien les connaître afin de pouvoir choisir le meilleur pour votre manuscrit.

Les papiers couchés

Les papiers couchés sont aussi communément appelés papier glacé. On utilise souvent ce type de papier pour imprimer un livre photo.

Il offre un très beau rendu des couleurs, ce qui est optimal lorsqu’on veut mettre en valeur des illustrations. On obtient le papier couché en traitant sa surface avec un produit chimique.

Le but est d’améliorer l’imperméabilité de ce support afin qu’il absorbe moins l’encre. Cela donne de bons résultats en terme de brillance sur les couleurs des photos.

En plus des livres photo, on peut utiliser ce type de papier pour des bandes dessinées ou des carnets de voyage par exemple. Il existe trois variétés de papier couché que nous allons découvrir. Ces types sont plus ou moins adaptés à certains cas.

Le papier brillant

Le papier brillant donne un effet glacé très prononcé. Il est parfait pour mettre en valeur des photos de grande qualité.

Toutefois, on peut lui reprocher d’être tellement brillant qu’il reflète la lumière. Il est donc parfois difficile d’arriver à lire correctement sans être gêné par des reflets.

Il est également peu aisé d’écrire sur du papier brillant car l’encre n’adhère pas. Enfin, c’est un papier d’excellent qualité mais assez onéreux. Son grammage est souvent de 135 grammes afin de compenser sa finesse.

Le papier mat

Le papier couché mat est beaucoup moins brillant que celui vu précédemment. Sa surface est un peu moins agréable au toucher, plus rugueuse et moins douce. Toutefois, il assure une excellente qualité d’impression.

Le texte est beaucoup plus lisible car il n’y a que très peu de reflets. Solide, il permet que l’on écrive dessus avec une bonne adhérence d’encre. On le trouve généralement en 115 grammes.

Le papier satiné

Le papier satiné est aussi appelé papier semi-mat. C’est un très bon compromis entre le papier brillant et le papier mat.

Ce papier raffiné rassemble les qualités du premier et du second en atténuant leurs défauts. On le trouve généralement en 115 grammes.

Son toucher est vraiment agréable, doux et satiné comme son nom l’indique bien sûr. C’est un papier polyvalent qui peut être utilisé pour diverses sortes de livres.

Les papiers offset

Les papiers offset ont été créés en même temps que le procédé d’impression du même nom.

Petit rappel : des rouleaux déposent l’encre sur une plaque lisse et les zones imprimables de cette plaque absorbent l’encre. Vous connaissez certainement le papier offset, différent du papier numérique, car c’est celui qu’on achète en ramettes pour mettre dans l’imprimante.

Ce n’est pas un papier d’excellente qualité car il absorbe beaucoup l’encre.

En revanche, si vous avez besoin d’un papier polyvalent pour imprimer tous types de documents en noir et blanc, il fera parfaitement l’affaire. Ne l’utilisez pas pour des illustrations ou des photos qui méritent d’être mises en valeur.

Les papiers bouffants

Le papier bouffant est le plus utilisé pour l’impression de romans. En effet, cette sous-famille des papiers offset est beaucoup plus qualitative.

Léger, il est très souple et donne donc une impression agréable lorsqu’on tourne les pages. Il donne du volume aux pages et n’est pas trop transparent, ce qui est pratique pour la lisibilité des textes.

De gros progrès ont été faits ces dernières années et le papier bouffant absorbe beaucoup moins l’encre qu’auparavant.

échantillons de papier
Des échantillons de papier rendent compte de l’aspect des textures et des teintes

Les papiers de luxe

Il existe d’autres variétés de papier beaucoup plus luxueux. Le papier velours, par exemple, est parfois utilisé pour l’impression de manuscrits. On peut aussi citer le papier japonais pure soie, du plus bel effet.

Ces papiers sont délibérément choisis pour rendre un livre précieux et donner un ressenti d’objet rare. Bien sûr, ils sont très onéreux et ne doivent pas être utilisés pour de l’impression de romans en grande quantité.

Vous pouvez par contre vous faire un petit plaisir et opter pour un papier de luxe pour imprimer un seul exemplaire d’un manuscrit qui vous tient à cœur.

Les effets de papiers

Pour personnaliser le papier utilisé pour imprimer votre manuscrit, vous pouvez choisir d’y ajouter un effet. Le gaufrage, ou embossage, crée un relief sur le papier.

La découpe permet de donner une forme particulière aux pages. Le pelliculage, souvent utilisé, donne un effet très visuel au papier : il peut être soft touch (dit « effet peau de pêche »), argenté, doré…

Vous pouvez aussi employer des vernis pour accentuer l’effet brillant de votre papier. Retenez toutefois qu’un effet s’emploie par petites touches : hors de question de viser le « total look » pour votre manuscrit.

« Le papier a plus de patience que les gens »

Proverbe français.

Le choix final du papier pour imprimer un livre

Comment savoir quel papier sera le meilleur choix ?

Réfléchissez intelligemment…

Pour choisir son papier, il faut bien évidemment connaître le type de manuscrit que vous allez imprimer. Cela vous orientera déjà énormément vu que chaque papier est plus ou moins approprié pour un type de livre.

La couleur est importante : plutôt blanc pour un rendu classique ou beige/crème pour un rendu plus ancien ? Pensez aussi à la police de caractère que vous allez utiliser : certaines apparaissent mieux sur un type de papier plutôt qu’un autre.

Enfin, une variable importante dans votre choix sera le prix. Plus un papier a un grammage élevé, plus il est cher. Attention, cela ne veut pas forcément dire qu’il sera de meilleure qualité.

… mais suivez vos goûts

Au-delà de toutes les caractéristiques évoquées plus haut, il convient de suivre ses goûts. Rendez-vous dans une imprimerie ou même dans une librairie et demandez à voir différentes sortes de papiers.

C’est en les observant, en les touchant et en les sentant que vous pourrez vous faire une idée de ce qui vous plaît. Si vous n’arrivez pas à vous décidez, vous pouvez très bien utiliser plusieurs types de papier dans votre livre.

Vous pouvez par exemple choisir un papier bouffant mais intégrer quelques pages de papier couché pour mettre en valeurs les photos. Si vous êtes trop perdu, demandez conseil à un professionnel de l’impression.

Les types d’encre

Pour choisir l’encre, mieux vaut demander l’avis d’un imprimeur professionnel. C’est son métier de savoir quelle encre correspond le mieux à quel type de papier et pourquoi. Voici tout de même les différents types d’encre dits « classiques » :

  • L’encre offset : couramment utilisée dans l’imprimerie, elle ne coule pas et tient bien sur le papier. Il en existe trois sortes, l’encre UV (qui passe à l’état solide grâce aux rayons ultraviolets), l’encre Quickset (utilisée avec des machines offset à feuilles) et l’encre Heatset (utilisée avec des machines rotatives à bobines).
  • L’encre en flexographie : utilisée avec le procédé d’impression en relief dit flexographie. Elle peut être de trois sortes, l’encre à l’eau, l’encre UV ou l’encre à solvants.
  • L’encre en héliographie : beaucoup utilisée dans le monde de l’édition, elle est adaptée aux longs tirages. L’encre, très fluide, peut être de type holtmet ou à l’eau hybride.

Et pour la couverture ?

couverture de livre
Couvertures de livres en cuir, en plastique, en tissu…

Au sujet de la couverture, toutes les possibilités (ou presque) existent. Les plus classiques sont en tissu ou en contrecollé.

Parmi les couvertures de livres plus artisanales, vous trouverez du plastique, du bois, un tissu particulier… Bien sûr, plus la matière est rare et doit être travaillée, plus la couverture coûtera cher.

Pour ce type de services, vous ne pourrez pas vous tourner vers une imprimerie traditionnelle mais vers un artisan.

« Un écrivain n’a vraiment besoin que d’une chambre tranquille, de papier et de soi-même »

Gabrielle Roy, romancière franco-canadienne.

Imprimez votre livre

Avant d’imprimer votre livre, veillez à avoir sélectionné le bon encodage du fichier source. En effet, les programmes emploient des logiciels qui décodent le texte et analysent le contenu du fichier. Il faut donc leur donner le bon « mode d’emploi »pour que le rendu soit correct.

Vous avez plusieurs possibilité : imprimer votre livre vous-même ou le confier à une imprimerie. Si vous choisissez la première possibilité, vous devrez impérativement posséder une imprimante de qualité professionnelle. Vous devez aussi posséder de solides notions en terme d’impression et de reliure. Si ce n’est pas le cas, ne prenez pas de risque et confiez ce travail crucial à un expert.

 

CoolLibri.com peut imprimer votre livre

CoolLibri.com est une imprimerie en ligne qui s’occupe de vos romans, livres photo, bandes dessinées, livres de recettes… Vous pouvez demander un devis en quelques clics et choisir tous les paramètres de personnalisation de votre roman, du choix du papier à celui de la reliure en passant par le format et la couverture.

Vos exemplaires seront livrés chez vous dans un délai court et pour un excellent rapport qualité-prix. Si vous avez la moindre question, inspirez-vous des didactiels sur le site ou appelez le service client pour demander de l’aide.

Faites confiance à CoolLibri.com pour créer votre livre, comme de nombreux auteurs l’ont déjà fait.

Découvrez toutes les sortes de papier pour imprimer un livre
Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.