Écrire une biographie est un genre de littérature particulier qui peut prendre de multiples formes et qui a la faveur des lecteurs français. Quand on parle de biographie, on pense, en général, à ces biographies de personnages célèbres qui alourdissent les étagères des bibliothèques. C’est que de telles biographies font toujours un nombre respectable de pages.

Mais, à côté de ces « mastodontes », il existe une multitude de « chevau-légers » qui vont de la petite notice bien tournée au petit ouvrage familial ou entrepreneurial. Chacune de ces formes a son intérêt et des règles d’écriture qui lui sont propres. On n’écrit pas, évidemment, une biographie d’entreprise comme celle d’une personnalité célèbre.

Cependant, une biographie réussie, quelle que soit sa nature, est une biographie qui sait émouvoir ses lecteurs. Et pour cela, mieux vaut en connaître les ressorts.

 

Que dire dans une biographie ?

Tout dépend, évidemment, du genre auquel elle appartient. Le style, les données, la longueur vont énormément varier suivant qu’on écrit une biographie historique, l’histoire d’un parent ou d’un ami, celle d’une entreprise pour son jubilé ou encore une note de présentation professionnelle.

 

Biographie historique

La biographie historique est celle qui demande le plus de travail à son auteur. Elle peut être très aride lorsqu’elle se situe dans un contexte de recherche universitaire. Dans ce cas, elle s’inscrit dans une démarche heuristique et elle vise à apporter des connaissances nouvelles sur un sujet particulier.

 

Écrire un biographie

 

C’est pourquoi elle s’appuie également sur une bibliographie exhaustive. Elle est extrêmement factuelle, plutôt distanciée par rapport au personnage étudié et s’accompagne d’un grand nombre de références. C’est là l’œuvre d’historien professionnel.

Le « Poincaré » de Pierre Miquel en est un bon exemple. Pierre Miquel était un grand universitaire, spécialiste de la Grande Guerre. Pour décrire la montée au pouvoir de son personnage, il en décrit ainsi l’esprit quand il débute sa vie parlementaire :

Au milieu de l’incompétence et de la corruption, Poincaré avait vu sa mission : il serait l’homme du sérieux et de l’honnêteté, l’homme « d’État », non le partisan.

 

A noter au passage :
Une biographie s’écrit toujours à la troisième personne du singulier.

 

Cependant, une biographie historique peut, aussi, être beaucoup plus libre que l’exercice universitaire demandé, notamment, pour un doctorat ou un master, tel qu’il vient d’être évoqué. En effet, son texte peut prendre la forme quasiment d’un roman. On y trouve moins d’auteurs universitaires et plus d’auteurs passionnés par l’Histoire et leur personnage.

 

Exemple de biographie

Ainsi, par exemple, de Christel Mouchard qui a écrit une remarquable biographie de Gertrude Bell, un personnage clé du Moyen-Orient de l’après Première Guerre Mondiale. Le sous-titre qu’elle donne à son ouvrage, « Archéologue, aventurière, agent secret », en dit long sur son intention. On n’est pas loin des aventures d’Indiana Jones.

Sauf que là, il s’agit d’un personnage réel, à l’origine de la création de l’Irak moderne.

L’Arabie centrale, l’aventure des aventures … La fascination de Gertrude est celle de beaucoup de voyageurs, à commencer par les britanniques.

On le voit, le style change et le ton est plus familier. Christel Mouchard est avant tout une romancière. Elle n’est pas un pilier de l’enseignement supérieur. Ce qui ne l’empêche pas de faire montre d’un grand savoir-faire pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

 

Description d’une personne

A côté de ces « grandes machines », il y a les biographies beaucoup plus simples de personnes aimées et à qui on veut rendre hommage. A l’occasion d’un anniversaire de mariage, par exemple.

Voire aussi les Mémoires.

Il ne s’agit pas, à proprement parler, de faire œuvre d’historien. On n’y trouvera donc pas autant de références et de sources historiques. Mais, beaucoup de témoignages oraux et de photos tirées d’archives familiales.

Car, il convient de noter qu’une des constantes de la biographie est de toujours s’appuyer sur des « preuves ». Que l’on cite « in extenso » ou dont on donne les clés pour les retrouver. A noter que dans ce cas de figure, on peut écrire sa biographie soi-même, en s’aidant si nécessaire d’un logiciel adéquat, puis la faire imprimer en autoédition ou faire appel à des biographes professionnels qui vont s’en occuper.

 

Biographie d’entreprise

La rédaction d’une biographie d’entreprise est proche de celle d’une personne. Mais, sa finalité est bien différente. En effet, elle fait partie indiscutablement d’une stratégie de communication. En général, elle est publiée à l’occasion d’un évènement comme un jubilé.

Autrement dit, pour célébrer l’anniversaire des 50 ans de l’entreprise. On y retrace ses débuts, on y fait le portrait de ses fondateurs, on y retrace les principales étapes de son développement, jusqu’à aujourd’hui.

Le but est clairement de donner une bonne image de l’entreprise et d’en faire un facteur clé pour consolider le sentiment d’appartenance de son personnel. Mais aussi, pour renforcer ses liens avec ses partenaires et ses clients. Ce facteur peut se révéler décisif dans un marché concurrentiel chahuté par de nouveaux entrants.

Au bouillonnement des nouveaux entrants, l’entreprise cinquantenaire oppose la force tranquille d’une histoire pleine de challenges remportés avec succès. C’est ce que doit s’attacher à faire ressortir le storytelling de l’entreprise, dont la biographie est le cadre.

 

La rédaction d’une biographie d’entreprise est proche de celle d’une personne
La rédaction d’une biographie d’entreprise est proche de celle d’une personne

 

Biographie d’auteur et biographie professionnelle

Une biographie d’auteur ou une biographie professionnelle sont des textes courts par nature. Autrement dit, de petites biographies. On peut y ajouter, par comparaison, les notices biographiques, un peu plus longues, de grands auteurs comme, par exemple, Voltaire. Mais, pour ce qui est des deux premières, 4 ou 5 phrases suffisent, soit entre 100 et 200 mots, en général. Mais, leur rôle, à l’une et à l’autre, est essentiel.

 

Rédiger une biographie d’auteur

La biographie d’auteur trouve sa place en quatrième de couverture et, en général, sous le résumé de l’ouvrage. C’est un exercice à ne pas négliger par l’auteur. De la même façon que le résumé, la biographie d’auteur a pour objectif de donner envie au lecteur d’aller plus avant dans son choix de lecture et d’acheter le livre.

Plus courte que le résumé, écrite, bien sûr, à la troisième personne du singulier, la biographie d’auteur dit, principalement, en quoi l’auteur est parfaitement légitime d’avoir écrit ce qu’il a écrit. Il répond, en quelque sorte, à la question de confiance posée par le lecteur telle que : puis-je croire réellement à ce qu’il a écrit ? Et pourquoi ?

 

biographie d'auteur
biographie d’auteur

 

Biographie professionnelle

Elle a le même objet que la biographie d’auteur. Sauf, que son contexte est différent. Elle n’est pas destinée à des lecteurs, proprement dits, mais à des professionnels du secteur dans lequel intervient son rédacteur.

A l’occasion, par exemple, d’une participation à une conférence, d’une représentation dans le cadre d’un salon professionnel ou d’une présentation sur un réseau social comme, par exemple, Linkedin ou Viadeo. Ce peut être aussi pour renseigner la rubrique « Qui sommes-nous ? » ou « Qui suis-je ? » d’un blog.  Son style est alors celui d’une synthèse professionnelle.

Elle ressemble aussi à un mini-CV, mais, ce n’est en aucune façon un CV dont l’objectif est tout autre. A ne pas confondre, donc. Cependant, on y trouvera :

  • Le titre complet du poste occupé.
  • Les grandes lignes de l’expérience professionnelle.
  • La description d’une expérience professionnelle particulièrement réussie.
  • Les récompenses gagnées ou les titres obtenus.
  • Et une zone contact.

 

Quels sont les ressorts de l’émotion dans une biographie ?

Quelle que soit la forme prise par une biographie, on l’aura compris, en dehors des travaux à vocation universitaire, et encore, sa réussite auprès des lecteurs va largement dépendre de la capacité de son auteur à faire ressortir l’humanité de son sujet. Personne ou collectivité.

Elle va, notamment, être « véhiculée » par :

 

Les rêves et les ambitions

A l’origine de toute histoire, il y a des rêves et des ambitions. C’est un état commun à tous les individus. Et qui peut donc être partagé.

C’est ce qui fait qu’on aime tel personnage plutôt que tel autre parce que ses rêves ou ses ambitions sont proches de ce que soi-même on a rêvé ou ambitionné. On cherche alors dans la biographie à savoir comment il s’y est pris pour les réaliser et quel a été son environnement de départ.

On voit bien que si cet aspect manque dans la biographie, il va y manquer quelque chose de fondamental.

 

rêves et les ambitions
rêves et les ambitions

 

La personnalité du sujet de la biographie

C’est ici le domaine des traits de caractère. Ce sont eux qui vont s’efforcer de donner corps aux rêves et aux ambitions. Si on s’attache, par exemple, aux catégories définies par la grand psychologue Ned Herrmann, on considère qu’il y a quatre grandes familles de comportements basées sur les préférences cérébrales.

Suivant ces préférences que le « Herrmann Brain Dominance Instrument » ou HBDI, développé pour General Electric, aide à déterminer, les individus se répartissent entre ceux privilégiant :

  • La raison et la méthode, dit de mode « gauche », car fonctionnant principalement avec l’hémisphère gauche du cerveau.

 

  • Le sentiment et l’imagination, dit de mode « droit », car fonctionnant principalement avec l’hémisphère droit du cerveau.

 

Évidemment, il est extrêmement rare de trouver un individu fonctionnant sur un seul mode, et encore plus, sur une fraction de ce mode. C’est pourquoi, on parle de préférences cérébrales. Et ces préférences doivent apparaître et être illustrées par des exemples dans toute bonne biographie.

 

Les valeurs portées par le sujet de la biographie.

Cela dit, les éléments qui précèdent ne sont pas suffisant pour cerner réellement un personnage et donner envie de mieux le connaître et de s’en inspirer, le cas échéant. Il faut aussi en approcher les valeurs comme, par exemple, la foi dans le progrès, la recherche de l’excellence, l’altruisme, l’esprit de coopération ou encore un sens aigu de l’intérêt général.

A noter que dans le cas d’une biographie d’entreprise, ces valeurs seront illustrées par celles de ses principaux dirigeants.

 

Les épreuves traversées et surmontées

Enfin, tout aussi importants que les valeurs, les traits de caractères ou les rêves, il faut citer les épreuves et les obstacles surmontés qui constituent la trame du récit biographique et lui donnent toute sa saveur. Que valent, en effet, les unes et les autres quand l’heure est venue de la confrontation au réel ?

Dans « Le crépuscule des idoles », on peut lire cet aphorisme célèbre de Nietzsche qui dit bien ce qui représentent les épreuves :

A l’école de guerre de la vie. – Ce qui ne me fait pas mourir me rend plus fort.

De ce point de vue, ce qui compte ce sont moins les inévitables échecs que la manière dont le sujet de la biographie s’en sert pour rebondir et aller plus « haut » encore. Les auteurs disent habituellement qu’ils en profitent pour se grandir.

 

Ce qu’il faut retenir avant de publier une biographie

Une biographie peut prendre bien des formes qui chacune suit ses règles. On n’écrit pas une biographie servant de base à une recherche universitaire comme une biographie dont le but est de distraire tout en instruisant. L’exigence sur le plan des sources à fournir ne sera pas la même.

Mais, si préparer un texte biographique implique un véritable travail d’enquêteur, quoi qu’il en soit, une biographie n’est attractive que si elle parvient à émouvoir son lecteur.

C’est-à-dire, si celui-ci est capable, sinon de se mettre dans la peau du personnage, du moins d’avoir l’impression de vivre à ses côtés. Ce qui suppose qu’on soit proche de ses rêves et de ses valeurs, qu’on aime son tempérament et qu’on vibre à ses aventures. Le style de l’écriture varie nécessairement suivant la longueur du texte requis. Cependant, les ingrédients restent les mêmes.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.