Ecrire un roman inspiré d’une histoire vraie, c’est s’inspirer de la réalité tout en laissant parler son imagination. Voici la recette parfaite pour écrire un roman basé sur des faits réels.

Bien sûr, c’est possible sans avoir de soucis avec la justice et dans le respect de la vie privée des individus. Si le pari est réussi, vous pourriez bien écrire un vrai chef-d’oeuvre !

 

Pourquoi écrire un roman basé sur des faits réels ?

La réponse à cette question est toute simple : parce que la vie est une formidable source d’inspiration. La réalité dépasse bien souvent la fiction.

De tout temps, les grands maîtres de la littérature et du cinéma ont pioché dans des faits réels palpitants pour nourrir leur créativité. Il n’y a pas de mal à cela et un écrivain ne doit pas se culpabiliser en se disant que son roman n’est qu’une pâle copie.

D’ailleurs, certains prétendent que l’on n’invente plus rien depuis bien longtemps. Toutes les créations seraient des amalgames de choses déjà créées par le passé. Sans aller jusque là, il est évident que notre imagination se nourrit de tous les faits, les personnes, les histoires, que l’on a vu, écouté et rencontré.

Un bon auteur utilise le terreau fertile de la réalité pour construire sa narration.

De nombreux genres de littérature s’appuient sur des faits réels. Voici les principaux :

Les romans historiques

L’Histoire est un formidable vivier de « petites histoires ». De nombreuses époques palpitantes sont à explorer. Par exemple :

  • L’Antiquité grecque et romaine.
  • La Révolution française.
  • La Renaissance.
  • Les années 60…

Imaginez des personnages passionnants en vous inspirant de portraits de héros des temps passés.

écrire un roman basé sur des faits réels d'une époque particulière
« Ambiancer » son histoire réelle dans l’époque en question.

 

De plus, avantage supplémentaire : vous avez beaucoup moins de chance d’être attaqué pour diffamation si vous écrivez sur des contemporains de Louis XVI ou de Jeanne d’Arc !

 

Les romans noirs tirés de faits divers

Les faits divers sont depuis toujours une grande source d’inspiration pour les auteurs de thrillers, de romans noirs et de romans horrifiques. C’est vrai que notre société n’est pas la dernière en termes d’agressions et de meurtres.

Cependant, les écrivains s’en sont de tous temps inspirés pour concevoir des intrigues qui font frissonner les lecteurs. Attention toutefois : les faits divers, surtout récents, se considèrent prudemment si vous ne voulez pas écoper d’un rappel à la loi pour diffamation.

 

Les romans inspirés d’histoires de vie

Bien sûr, les écrivains se sont également toujours inspirés de ce que vivait leur entourage. Une saga familiale compliquée, une histoire d’amour passionnée, un récit rocambolesque, une véritable success-story…

Tous ces aléas que connaissent leurs proches et les proches de leurs proches nourrissent leur imagination et leur donnent de nombreuses idées de narrations.

 

citation Lavoisier, histoire fait réel, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme
Jusqu’au moindre détail.

 

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

Antoine Lavoisier, philosophe, chimiste et économiste français

 

Comment écrire un roman basé sur des faits réels ?

Vous avez décidé d’écrire un roman inspiré d’une histoire vraie ? Voici le mode d’emploi.

Trouver l’inspiration

Tout d’abord, vous devez bien sûr trouver le point de départ sur lequel vous allez bâtir votre roman. Cela peut être un événement historique, le portrait d’une personne inspirante, un lieu où il s’est passé des choses déroutantes…

A vous de voir ! Pour vous aider, lisez des livres et des journaux, regardez des films et des documentaires, parlez à votre entourage ou bien cherchez des lieux insolites.

Soyez à l’affût de l’information qui fera « tilt » dans votre esprit. Une bonne idée consiste à partir en voyage.

Lorsque vous êtes dans un endroit ou un pays qui ne vous est pas coutumier, vous êtes beaucoup plus ouvert aux nouvelles choses.

Qui sait, cela vous donnera peut-être même des idées pour un récit de voyage ?

 

Faire des recherches

Une fois que vous avez trouvé votre point de départ, à vous de faire des recherches minutieuses pour approfondir le sujet. En effet, c’est une responsabilité d’écrire un roman basé sur des faits réels.

Vous ne pouvez donc pas inventer un monde entier comme dans la littérature fantastique. Il vous faut être sérieux pour convaincre votre lecteur.

Si votre roman se déroule à une autre époque, instruisez-vous au maximum sur cette période de l’histoire. Si vous partez d’un fait divers ou de la biographie d’un personnage célèbre, récoltez toutes les informations possibles dessus.

Cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas vous écarter de la réalité… Mais vous savez au moins que vous aurez des bases solides pour créer votre histoire par-dessus.

 

Citation Jessica Walsh, La créativité est établir connections entre les choses
Entre créativité et faits réels, attention aux règles de droit dans le récit.

 

« La créativité consiste seulement à établir des connections intéressantes entre les choses »

Jessica Walsh, graphiste américaine

 

Les questions à se poser avant d’écrire un roman basé sur des faits réels

On ne peut pas faire n’importe quoi quand on écrit un livre inspiré de la vie réelle, au risque de s’attirer des ennuis avec le droit privé. Vous devez donc faire attention à certaines choses.

Peut-on citer des personnes réelles dans un livre ?

« Toute ressemblance avec des personnes réelles ou ayant vraiment existé est fortuite ». Avez-vous déjà lu cette mention au début ou à la fin d’un livre ?

En effet, les écrivains cherchent à se protéger d’un procès pouvant leur être intenté. Mais cette simple phrase ne suffit pas à les prémunir de toute attaque en justice.

Si vous citez des personnes réelles, veillez à ce que leur prénom et nom soit changé. De plus, soyez prudent et ne faites pas un portrait-robot d’une personne existante.

Vous vous devez de changer certaines caractéristiques, que ce soit au niveau de son physique, de son âge, de sa profession ou de son caractère. Nous parlons là des adultes : évitez encore plus de vous inspirer d’enfants que vous connaissez.

 

Quid des faits divers ?

Retenez une règle importante : n’écrivez pas de roman sur un fait divers trop récent ou dans lequel une décision de justice n’a pas encore été rendue. Vous risqueriez d’influencer le cours du procès en donnant votre opinion totalement subjective de la manière dont les choses se sont passées.

Même un écrivain aussi réputé que Régis Jauffret en a fait les frais. Il a été attaqué en justice pour s’être inspiré de l’histoire du banquier Edouard Stern, assassiné par son amante en 2005.

La famille du disparu a jugé qu’il avait manqué à la mémoire du défunt et qu’il avait profité de ce drame pour son propre intérêt financier. Ne perdez donc pas de vue que même si un fait divers vous semble excitant d’un point de vue extérieur, il a causé le malheur des personnes directement impliquées.

 

Peut-on écrire un roman sur un personnage public ?

Le cas d’un personnage public est un peu plus complexe. En effet, on a tendance à penser que ces personnes ont choisi d’être sur le devant de la scène et s’exposent donc volontairement à ce qu’on écrive sur elles.

La loi de 1881 sur la liberté de la presse donne raison partiellement à ce postulat. Vous avez le droit d’écrire sur la « vie publique » d’une personnalité publique, mais celle-ci peut vous intenter un procès si vous abordez sa « vie privée ».

Les décisions juridiques se font au cas par cas.

 

Doit-on demander l’autorisation d’écrire une biographie ?

Si vous comptez écrire la biographie d’un artiste ou d’un homme politique, vous n’êtes pas obligé de demander l’autorisation. La personne est encore vivante ?

Vous pouvez travailler à l’écriture de votre roman en collaboration avec elle… ou non. Si cette personne est décédée, vous n’êtes pas non plus forcé de demander l’autorisation aux ayants droits.

Cependant, vous n’aurez le droit d’utiliser que les éléments publics et accessibles à tous. Si vous souhaitez prendre des extraits d’une biographie écrite par une autre personne ou par la personnalité elle-même, vous serez obligé de demander l’autorisation. Même chose si vous comptez reproduire des extraits de livres ou des paroles de musique.

 

Faut-il craindre d’être poursuivi pour diffamation ou atteinte à la vie privée ?

Voilà désormais une bonne nouvelle : il est assez rare d’être condamné pour diffamation ou atteinte à la vie privée. En effet, les tribunaux sont très prudents avec ces questions et traitent les réclamations au cas par cas.

Il faut que la personne qui porte plainte prouve qu’elle a vraiment subi des dommages dans sa vie privée. Les services juridiques des maisons d’édition reçoivent de nombreuses plaintes, mais peu aboutissent véritablement à une condamnation. Soyez donc prudent, mais ne laissez pas non plus votre créativité être complètement bridée.

 

Ecrire son autobiographie

Sinon, avez-vous pensé à écrire un livre, non pas sur la vie des autres, mais bien sur votre propre vie ? Une autobiographie est intéressante dans deux cas.

 

Autobiographie et écriture d'un roman basé sur des faits réels
Attention aux personnes que l’on cite dans son autobiographie

 

  • Vous avez eu une vie bien remplie et vous aimeriez retranscrire la richesse des relations avec votre entourage et des émotions ressenties au cours de votre existence.

 

  • Il vous est arrivé quelque chose de peu banal ou de vraiment d’incroyable, une expérience que vous aimeriez partager au grand public. Peut-être pensez-vous même que le récit de cet événement pourra aider d’autres personnes.

Evidemment, écrire son autobiographie est un défi passionnant. Toutefois, rappelez-vous que ce n’est pas parce que vous parlez de votre propre vie que vous devez oublier la loi sur le respect de la vie privée.

En effet, votre entourage n’a pas forcément envie d’être cité, peut-être pour des faits qu’il préférerait oublier ou qui sont très intimes. On peut prendre l’exemple de Patrick Poivre d’Arvor.

Il a été assigné en justice par son ex-femme pour avoir rapporté des extraits de leurs correspondances amoureuses dans son roman « Fragments d’une femme perdue ». De plus, faites attention également au titre de votre autobiographie qui doit éviter de heurter la sensibilité de vos proches (exemple : « Ma vie avec un père alcoolique », etc).

 

Des exemples de livres basés sur des faits réels

De très nombreux romans s’inspirent de la réalité. En voici quelques exemples :

  • « Into the wild : voyage au bout de la solitude » de Jon Krakauer : l’histoire d’un jeune homme qui quitte tout pour retourner à la vie sauvage. Il donne toutes ses possessions à des associations caritatives et part sur les routes des Etats-Uni avec le strict minimum. Cette histoire est inspirée d’un fait réel, qui s’est d’ailleurs tragiquement terminé par le décès du jeune homme.

 

  • « La Déposition » de Pascale Robert-Diart : un livre directement inspiré d’un fait divers. Le roman fait référence à l’assassinat d’Agnès Le Roux, riche héritière de la Côte d’Azur, en 1977. Son amant Maurice Agnelet a été tout de suite le principal suspect.

 

  • « Un instant de grâce » de Clémence Bolouque : un roman qui trouve ses sources dans la vie d’Audrey Hepburn. L’auteure s’appuie sur la rencontre entre l’actrice mythique et son père qui l’avait abandonnée pour construire une intrigue émouvante.

 

  • « Shining » de Stephen King : aussi horrible que cela puisse paraître, l’auteur s’est inspiré d’un véritable hôtel. Situé dans le Colorado, ce dernier effrayait les hôtes qui disaient y avoir des visions et des hallucinations morbides…
  • Votre roman qui viendra sûrement s’ajouter bientôt à la liste !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.