Vous avez décidé d’écrire un livre en 2019 ? Livre fantastique, historique, romance, science-fiction : il existe de très nombreux genres de roman mais le roman noir est incontestablement un des plus populaires.

Pour écrire un roman noir réussi, mieux vaut bien connaître les ficelles du genre. Voici les meilleurs conseils pour devenir l’auteur d’un bon polar. 

Qu’est-ce qu’un roman noir ?

Le roman policier est un genre qui regroupe de multiples sous-thématiques. De manière générale, on peut dire qu’il s’agit d’une intrigue basée sur un crime et sur l’enquête et la recherche de preuves qui en découlent.

Il y a de nombreuses catégories de romans, toutes avec leurs propres spécificités et caractéristiques :

  • Le roman noir

Le roman noir est assez difficile à définir. Il se base généralement sur une vision assez pessimiste de la société et du monde dans lequel nous vivons.

L’environnement dans lequel évoluent les personnages d’un roman noir est empreint de violence et peu adapté à une existence sereine. Pour cette raison, les personnages sont souvent enclins à des pensées noires et même à des troubles de la personnalité.

 

  • Le roman d’énigme

Le roman d’énigme, ou « whodunit » en anglais, demande au lecteur de faire appel à son intelligence et à son sens de la déduction. Il se base souvent sur un meurtre très difficile à résoudre : par exemple, une personne a été retrouvée morte dans une pièce close et impossible d’accès.

Le lecteur dispose des mêmes indices que le héros et doit mener l’enquête en même temps que lui.

 

  • Le roman à suspense

Le roman à suspense, plus communément appelé thriller, est là pour donner des sueurs froides au lecteur. Le personnage principal est souvent impliqué dans une vaste machination qui le dépasse.

Il doit élucider un crime afin de sauver sa vie ou celle de quelqu’un d’autre. Une notion d’urgence et d’épée de Damoclès s’ajoute à la résolution des énigmes.

 

  • Le roman d’espionnage

Le roman d’espionnage est souvent axé dans un contexte politique fort. Il s’agit d’une narration très intrigante, avec des personnages qui se méfient les uns des autres.

 

  • Le roman policier historique

On peut axer l’intrigue de son roman policier à des époques très différentes : l’Antiquité, la Renaissance, les années 30, le XXème siècle… Certains romans policiers se déroulent même dans le futur, s’apparentant ainsi à la science-fiction.

 

  • Le roman policier humoristique

Le roman policier n’est pas toujours déprimant : certains auteurs rendent ce genre vraiment drôle. Cela peut être par exemple les aventures d’un détective privé un peu gaffeur.

Il s’agit d’une véritable enquête, mais avec des situations ou des dialogues absurdes et décalés.

 

 

faire croire au grand méchant loup
Écrire un roman noir pour éveillé les peur les plus profondes

« C’est l’essence de tout bon thriller que de pouvoir faire croire au Grand Méchant Loup pour un instant »

John Carpenter, acteur.

 

Pourquoi vouloir écrire un roman noir ?

De nombreuses raisons peuvent pousser à vouloir écrire un roman noir. Tout d’abord, si vous cherchez à créer un best-seller, sachez que c’est un genre apprécié du grand public.

Il n’y a qu’à regarder les rayons et les devantures des librairies : les romans noirs y sont très bien représentés. Quant au sujet des motivations profondes qui poussent à écrire un livre de ce type, nul ne le sait vraiment.

Certains ont besoin « d’exorciser » leurs idées noires, d’autres sont passionnés par les rouages d’une enquête. Il arrive aussi souvent que d’anciens policiers, détectives ou journalistes spécialisés dans les faits divers ou les affaires judiciaires, s’inspirent de leur vécu.

 

La définition d’un roman noir réussi

Comment peut-t-on dire qu’un roman noir est réussi ? Tout d’abord, l’intrigue doit être suffisamment intéressante pour tenir en haleine vos lecteurs.

Le suspense est la base de tout thriller réussi. A chaque page, le lecteur doit être avide de tourner la suivante.

Les preuves et les indices doivent être distillés petit à petit pour que le scénario se dévoile lentement. De nombreux écrivains font une focalisation sur la fin du roman, pensant que c’est la seule chose vraiment importante.

Pourtant, chaque chapitre doit être aussi bon que le précédent pour maintenir le lecteur éveillé.

 

Ecrire un roman noir : les meilleurs conseils 

Un certain nombre de techniques existent pour écrire un bon livre. Voici les meilleures astuces à retenir.

Les personnages

Votre scénario a beau être très travaillé, ça ne prendra pas si vos personnages ne sont pas charismatiques. Attention : charismatique ne veut pas dire sympathique.

 

Le thriller ou roman noir doit contenir des personnalités fortes et détaillées
Le thriller ou roman noir doit contenir des personnalités fortes et détaillées

 

Au contraire, la plupart des héros de roman noirs ne sont pas des « gentils » au sens propre du terme.

Le héros

Le personnage principal de votre roman noir est souvent un détective, un policier ou un enquêteur. Toutefois, il peut s’agir d’un proche de la victime qui veut faire toute la lumière sur les faits.

Dans tous les cas, vous devez étoffer votre personnage pour le rendre intéressant. Créez-lui des relations amoureuses, des amitiés, un contexte familial…

Jouez sur la corde sensible : cela peut être un parent veuf qui élève seul son enfant par exemple. Cela le rendra bien plus proche de vos lecteurs que si c’était un héros « parfait » sans failles.

 

Le coupable 

Il y a deux cas de figure : le coupable est connu dès le début de la fiction et le héros cherche à le démasquer ; ou bien le coupable est un des personnages de l’histoire qui fait semblant d’être innocent. Il doit avoir un passé et une histoire qui justifie le crime qu’il a commis.

Plus qu’un « monstre sans pitié« , le lecteur recherche un être humain à qui il peut s’identifier un minimum.

 

La victime

Souvent , la victime est déjà décédée au début de l’histoire et tout le récit vise à démasquer le coupable. Ce n’est pas une raison pour délaisser le background de ce personnage.

Au contraire : il est bon que le héros doive mener une enquête minutieuse dans le passé de la victime pour comprendre le meurtre. Pour le lecteur, c’est passionnant de remonter dans le temps en suivant la trace de la personne décédée : son enfance, ses années d’école, ses relations passées…

 

Le contexte

Vous devez soigner les circonstances de votre enquête. Réfléchissez à l’environnement : village paisible, grande ville bruyante, station de ski, bord de mer ?

En réalité, peu importe, mais l’histoire doit harmonieusement s’intégrer au cadre que vous avez choisi. De même, pensez à tous les objets et les outils qui serviront aux personnages durant l’intrigue.

Ce piano décrit au début du livre peut cacher un message secret… Quant à cette machine à écrire dont se sert le coupable, n’a-t-elle pas conservé ses empreintes digitales ?

 

L’intrigue

Evidemment, votre scénario doit tenir la route. Réfléchissez bien aux tenants et aux aboutissants de votre histoire et découpez-la chapitre par chapitre avant de commencer.

Contrairement à un autre genre de livre, il faut une certaine rigueur pour écrire un roman noir. C’est presque une méthode scientifique qu’il vous faut adopter.

Si vous utilisez des techniques narratives telles que le flash-back ou la mise en abyme, veillez à ce qu’elles soient parfaitement employées et qu’elles contribuent à enrichir l’intrigue.

« Peu importe ce que l’on dit, dans tous les bons romans que vous avez lus dans votre vie, il y a du suspense »

Harlan Coben, écrivain.

 

Se nourrir des films ou bien de la littérature

Votre roman doit être basée sur une idée originale, bien sûr. Toutefois, rien n’interdit de s’inspirer des supports du même genre.

Visionnez un grand nombre de thrillers, road movies et films policiers pour vous imprégner de l’ambiance. Renseignez-vous sur les meilleurs auteurs de romans de ce type (Agatha Christie, Fred Vargas, Stieg Larsson, Maxime Chattam…) et lisez leurs best-sellers.

Vous pouvez vous munir d’un dictaphone pendant votre lecture et enregistrer vos observations les plus constructives au fur et à mesure.

 

Ecrire votre roman noir

Ne passez pas non plus des jours et des jours à préparer votre projet de livre, en vain. Le mieux est encore de planifier les principales étapes de l’intrigue et de se mettre directement à l’écriture.

Vous avez l’angoisse du syndrome de la page blanche ? Imposez-vous des laps de temps d’écriture tous les jours.

Ainsi, cela deviendra une habitude et vous arriverez facilement à intégrer cette routine dans votre vie. N’hésitez pas à demander l’avis de votre entourage, sans faire de l’écriture de votre roman un secret.

 

 

Sera-t'on la vérité en fin de roman....ou un deuxième volume sera nécessaire ?
L’enquête qui doit mener le héro de votre roman noir doit être semée de preuves et de rebondissements dans un climat de danger.

 

Au contraire : vos proches seront d’une aide précieuse. Si dès le début de votre livre ils ont deviné le coupable, peut-être que vous devez complexifier votre intrigue.

 

Imprimez votre roman noir

Félicitations, vous avez fini d’écrire votre roman ! Il ne vous reste plus qu’à l’imprimer pour faire de votre manuscrit un véritable ouvrage, prêt à faire trembler vos lecteurs.

CoolLibri.com, spécialiste de l’impression de livres en ligne, vous donne l’opportunité de réaliser votre rêve. Choix de la reliure, du papier, de la couverture… Personnalisez votre ouvrage à votre gré avant de lui donner vie.

Vous pouvez également tester votre intrigue en  publiant votre livre sur la bibliothèque en ligne de CoolLibri. Les lecteurs intéressés par le résumé et par l’extrait de votre roman pourront vous écrire pour vous le commander directement.

C’est l’occasion parfaite de vous faire connaître sans passer par une maison d’édition et sans imprimer des centaines d’exemplaires.

Alors, prêt à devenir le prochain Maxime Chattam ?

6 comments

    1. Bonjour Joëlle.
      Merci pour votre commentaire sur cet article qui explique comment écrire un roman noir ou thriller sombre.
      Peut être aurons-nous la chance lire le votre bientôt ?

  1. Je suis une adolescente de 13ans.
    Depuis à l’âge de 9 ans je suis passionnée d’écriture, et à 12 ans j’ai écrit mon premier livre, le tome 1. Mes amis qui l’ont lu l’adorent. Ils sont peu et les grands ne l’ont pas lu.
    J’aimerais l’éditer mais je ne pourrai pas, j’aimerais quelques conseils.

    1. Bonjour jennifer,
      Merci pour ton commentaire.
      Quand la passion nous prend…elle efface la barrière de l’âge.
      Pour l’édition de votre premier livre vous pouvez faire de l’autoédition avec CoolLibri si vous souhaitez avoir un premier exemplaire entre vos mains.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.