Et si vous écriviez, enfin, le livre de votre club ou « assoc. » ? Ça fait un moment que ça vous titille. Et si c’était, maintenant, le moment de le faire ? 

Vous allez bientôt fêter l’anniversaire de sa création et vous avez plein de choses à dire sur les années passées. Vous avez vraiment envie que tout ce que vous avez appris au cours de ces années, grâce à votre « assoc », puisse être transmis à tous les nouveaux adhérents.

C’est là une raison pour laquelle on peut se lancer dans la réalisation d’un livre d’association ou de club. Mais, c’est loin d’être la seule. De fait, il y a bien d’autres raisons pour créer un tel livre. Cependant, quoi qu’il en soit, pour que la réussite soit au rendez-vous, il y a quelques trucs à savoir.

 

Pourquoi faire le livre de son club

Comment faire le livre de son club
Comment faire le livre de son club. Club de retraités.

 

Outre la célébration d’un anniversaire, les raisons pour lesquelles faire un livre de club se révèle une excellente idée sont, en réalité, très nombreuses. D’ailleurs, c’est une tendance qui s’affirme d’année en année. De ce fait, on peut classer les livres de club, et tous les livres qui y ressemblent, livres d’association ou livres d’entreprise, par exemple, en 4 grandes catégories, suivant le but poursuivi.

  • Le beau livre :

C’est le livre qu’on remet en cadeau à des visiteurs de marque. Il n’est donc pas forcément lié à une célébration précise. Il est principalement constitué de photos et d’illustrations correspondant à une période particulière du club. Son inspiration est celle des « beaux livres ».

 

  • Le livre objet :

Il n’est pas très éloigné dans son intention du beau livre. Mais, on y ajoute une dimension supplémentaire en travaillant les caractéristiques propres, notamment, aux matériaux utilisés, à un format particulier ou encore à ses subdivisions. Et, on fait valoir, par exemple, le fait qu’il s’agit d’une édition limitée.

 

  • L’ouvrage démonstratif :

Dans cet ouvrage, on veut principalement montrer en quoi son association, son club, a un esprit et une pratique radicalement différents de tous les autres clubs. On va donc y inclure des entretiens, des déclarations, des témoignages, des développements, qui vont expliciter cet esprit et détailler cette pratique. Sans oublier, bien sûr, d’accompagner les textes de photos et d’illustrations.

 

  • Le guide pratique :

C’est une autre façon de concevoir le livre de son club. l’objectif est ici de rendre service à tous les nouveaux adhérents.  On leur y explique donc tout ce qu’il faut savoir pour bien tirer parti de ce que leur offre le club. Et, ça ne fait pas de mal non plus de le rappeler aux anciens !

 

Ces catégories ne sont pas exclusives. Dans ce domaine, tous les choix sont possibles. Et, on peut avoir d’autres idées pour valoriser son club en lui consacrant un livre. Comme, par exemple, les mélanges ou les recueils type miscellanées. Par ailleurs, rien n’interdit d’en combiner les différentes approches.

 

Les 4 grandes étapes pour faire le livre de son club

Pour réussir le livre de son club, il est conseillé de bien en respecter les 4 grandes étapes.

 

  •  Définir le contenu et la forme du livre :

Au cours de cette étape, il s’agit de dire, précisément, ce que l’on veut faire. Notamment, de choisir la catégorie à laquelle rattacher le livre.  Et de ne pas se contenter de le dire, mais aussi de l’écrire. Une simple note suffit pour cela. Par ailleurs, il est important de faire circuler cette note, autant que possible, pour recueillir des avis et des commentaires qui seront bien utiles pour franchir les étapes suivantes.

 

faire le livre de son club
faire le livre de son club
  • Préparer la formalisation du livre de son club :

La doc, rien que la doc ! C’est la documentation qui remplit tout l’espace de cette étape. Avant de commencer quoi que ce soit, il faut partir à la pêche aux documents, aux photos, aux témoignages, bref, à tout ce qui sera utile pour écrire le livre de son club.

Et comme, il ne faut pas se perdre dans des recherches sans intérêt, on voit là toute l’importance d’avoir pris le temps de définir, au préalable, ce qu’on veut faire. Ce qui n’empêche pas, le cas échéant, de profiter de découvertes inédites et d’ajuster ses objectifs en conséquence.

 

  • Rédiger le livre :

On sait ce qu’on veut faire, on a toute la doc nécessaire, place au plan et à la rédaction. On est arrivé à la troisième étape. Suivant le livre qu’on a décidé de faire, le volume et la qualité de la documentation dont on dispose, le plan peut être quelque chose, soit de très détaillé, soit un simple chemin de fer.

Pour ce qui est de la rédaction, un seul mot d’ordre : écrire. Bien entendu, les conseils ne manquent pas, ici comme ailleurs, pour réussir cette phase essentielle dans la réalisation de tout livre. Cependant, on en revient toujours à la même chose, il faut de la matière.

De la matière à corriger, à effacer, à raturer, à développer. Autant que nécessaire.  Jusqu’à ce qu’on soit à peu près satisfait de ce qu’on a écrit. Autrement dit, il faut du texte et peu importe ce que donne le premier jet.

 

  • Auto-éditer le livre de son club :

La question de l’édition est relativement simple à traiter dans le cas d’un livre sur son club. En principe, il n’est pas destiné à un large public et n’intéresse pas une maison d’édition classique.

Ce peut être, néanmoins le cas, si ce que vous écrivez prend la forme, par exemple, d’un essai historique ou sociologique et peut s’intégrer, à juste titre, dans la collection dédiée aux sciences humaines d’un éditeur traditionnel, généraliste ou spécialisé.

Cela dit, il y a de fortes chances pour que vous vous adressiez, en fait, à un public restreint. Et là, de deux choses l’une, soit vous pensez vendre votre livre, soit vous n’y pensez pas du tout. L’idée de le vendre n’est pas une mauvaise chose en soi. Un club est toujours à la recherche de ressources pour financer ses activités.

Si vous décidez de le vendre, il faudra, notamment, vous assurer qu’il comporte bien toutes les mentions obligatoires.

 

Compte d’auteur et autoédition

Enfin, vous avez le choix entre l’autoédition et l’édition à compte d’auteur. On voit souvent des commentaires extrêmement sévères sur l’édition à compte d’auteur. Ce peut être justifié si on attend des éditeurs à compte d’auteur la même chose que des éditeurs à compte d’éditeur.

 

 

Mais, si on a simplement l’intention de publier un livre pour le distribuer gratuitement, par exemple, aux adhérents d’un club et à leurs familles, dans un laps de temps très court, il peut être utile de se constituer un stock d’un certain nombre d’exemplaires de ce livre et de chercher à les faire imprimer au plus juste prix. Un contrat à compte d’auteur peut être alors, pour ce faire, la forme juridique la plus appropriée.

Auto-éditer le livre de son club
Auto-éditer le livre de son club

Cependant, l’autoédition peut être aussi une solution beaucoup plus souple. Car, elle ne nécessite la constitution d’aucun stock et, par conséquent, elle ne nécessite pas non plus la mobilisation d’un financement qui peut être lourd à supporter par le budget d’un club. En effet, l’impression s’y fait à la demande et on voit, immédiatement, l’énorme avantage que cela constitue.

 

 

En résumé, faire un livre pour son club est une excellente idée.

C’est le signe que le club a atteint un niveau remarquable. Suivant la nature du club et l’impact attendu du futur livre, celui-ci peut prendre diverses formes qui peuvent être classées en 4 grandes catégories.

Une fois la décision prise de réaliser un livre pour son club, il est conseillé de bien respecter les étapes nécessaires à sa réalisation. Il y en a au moins 4.

A noter enfin, qu’en ce qui concerne la question de la publication d’un livre pour son club, l’autoédition constitue sans doute la solution la plus optimale.

2 comments

  1. Là encore, j’ai une envie forte de retracer l’histoire d’une confédération d’associations mais je ne savais pas sous quel angle aborder le projet : vous venez de me donner les quatre grandes catégories qui me permettent déjà d’en envisager la rédaction de manière cohérente. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.