Ça y est : le plus gros du travail a été fait et je suis enfin prêt(e) à imprimer mon livre !

Après des mois ou des années d’écriture, vous allez enfin pouvoir concrétiser votre projet et tenir dans vos mains votre œuvre. Mais des doutes planent encore et vous ne savez pas par où commencer : de la première de couverture aux dimensions idéales de votre livre en passant par sa correction et votre ressenti, on vous explique toutes les étapes nécessaires à l’impression de votre livre !

 

La rédaction est finie ! Vous allez enfin pouvoir matérialiser votre travail, le tenir dans vos mains et le partager avec vos proches !

Mais il reste encore quelques étapes avant de pouvoir fêter dignement votre réussite. Il s’agit là de finitions qui ont toute leur importance et permettront d’apporter une valeur sûre à votre travail. Faisons ensemble le point sur ce que vous devez faire et savoir avant de passer à l’impression de votre travail. 

 

Un seul but 

Déterminez le but premier de votre livre : notez-le, répétez-le comme un mantra si nécessaire mais revenez toujours à lui ! C’est lui qui détermine le chemin que vous devez prendre !

L’astuce : écrivez-le sur un post-it que vous collerez sur votre ordinateur. À chaque fois que vous ouvrirez votre manuscrit, relisez-le. Après chaque pause aussi ! C’est le meilleur moyen de ne pas s’égarer et de garder en tête votre but !  

Si vous écrivez une autobiographie, par exemple, n’hésitez pas non plus à revenir là où vous semblez vous être égaré en vous demandant si vous répondez bien aux codes de l’autobiographie. Non ? Alors ne prenez pas le risque de perdre le lecteur en route et faites le nécessaire ! 

 

La correction 

 

Étape obligatoire ! Vous vous êtes lu et relu des dizaines de fois. Vous ne voyez plus rien et n’en pouvez plus. C’est le moment où vous avez l’impression de vous répéter sans cesse et ne relevez que des défauts.

imprimer mon livre et correction
Avant d’imprimer mon livre, je le fais corriger par un professionnel

Parce que se relire ce n’est pas seulement rectifier les fautes d’orthographe, on laisse ce travail à un professionnel. Il portera un regard neuf, tant sur le contenu que la forme. C’est lui qui vous suggérera de nouveaux mots, qui retirera les imperfections (double espace, virgule manquante etc.) et qui vous permettra d’avoir un résultat irréprochable.  

Bien-sûr, il existe des aides, sur Internet, qui vous permettront de souligner les mots inadéquats, les fautes de syntaxe … Mais Internet n’est pas humain ! Il s’agit d’un véritable métier, alors n’hésitez pas une seconde, faites appel aux pros !  

 

La maquette 

 

Là, autant le dire, ça se corse ! Faire une maquette n’est pas si simple que ça !

Chaque maquette est à la fois unique et préprogrammée, répondant à des normes et des codes propres au genre souhaité. A cette étape, on va revenir sur un point essentiel : la cible que vous visez (là aussi, écrivez-la sur un post-it !). Elle est intrinsèque à votre travail.  

Attention : même s’il s’agit de votre travail, ce n’est pas pour autant que vous êtes la cible type. Pour dire les choses autrement : vos goûts ne seront pas nécessairement ceux de votre cible. Alors, il va falloir se projeter sur la forme, sur l’esthétique et en appeler aux sens.

Première et quatrième de couverture

La maquette, c’est également construire sa couverture ! Et ça, ça ne s’improvise pas !

Bien qu’il ne faille pas juger un livre à sa couverture, nous même en tant que consommateurs savons très bien que notre œil est naturellement attiré par certains motifs et certaines couleurs. Alors, elle est à soigner ! Et pour ce travail aussi, il existe des spécialistes ! 

imprimer mon livre, couverture et 4 ième de couverture
La couverture et 4ième de couverture sont des pages clefs à travailler avant d’imprimer mon livre

La description de l’auteur

Enfin, arrive un sujet délicat : celui de la description de l’auteur. C’est elle qui permet une certaine proximité avec le lecteur, et pourtant : c’est l’un des exercices le plus difficile !

Elle doit être avenante et neutre en même temps, attiser curiosité, confiance et sympathie ! Pour ce faire, n’hésitez pas à demander à vos proches ou à des inconnus ce qu’ils voient en vous, comment ils vous décriraient … 

Des formes et des formats 

On le sait, il existe bien des formats lorsque l’on veut faire imprimer son livre. Faisons ensemble un petit récapitulatif : 

 

  • 210×297 mm. C’est le format A4, le grand classique des revues, des magazines, manuels, les encyclopédies etc. C’est le format type d’un “grand” cahier.  

Son + : sa taille ! Une belle superficie qui permet de belles mises en pages. On peut vraiment s’amuser avec l’espace ! 

Son – : sa taille ! Il ne peut pas s’adapter à un roman par exemple. Il est vraiment très grand ! Donc, moins facilement transportable. 

 

  • 110x 170 (le livre de poche) et 148×210 mm (le format A5). C’est le plus connu en ce qui concerne le roman. On ne peut pas mieux niveau praticité !  

Son + : il est pratique, très maniable et reconnaissable entre mille. Il se faufile dans un sac, une valise et la lecture est plus agréable et facilitée : il se tient d’une main.

Son – :  il peut, si sa couverture n’est pas identifiable à première vue, se confondre avec d’autres romans. Il est petit. Si cela ne change en rien la lecture, il est souvent ( à tort !) assimilé à du bas-de-gamme. 

 

  • 160×240 mm. : Le grand livre, c’est celui qui s’impose de plus en plus dans nos bibliothèques !  

Son + : il est très élégant. Il a une touche moderne qui s’adapte parfaitement aux nouvelles, romans, bio et autobiographies … On aime son côté élancé, plus féminin et moins classique que son grand frère, le A5.  

Son – : de par son élégance, on aura tendance à éviter de l’abimer en l’emportant sur soi par exemple.  

 

  • 210×210 mm. :  Carré, c’est le format carré qui se prête parfaitement aux livres pour enfants ou à certaines impressions spécifiques !

Son + : discret, top pour les petites mains …

Son – : difficile d’y mettre des centaines de pages … 

imprimer mon livre et format de livre
Choisir le bon format, une étape clef pour imprimer mon livre

 

Pour imprimer mon livre : l’étape de l’impression

 

Offset et numérique

Pour faire simple, il existe deux types d’impressions.

L’offset : c’est l’impression par rouleaux.  

Son + : l’encre est plus vite absorbée par le papier. Les couleurs seront plus vives et elle est recommandée si vous souhaitez imprimer des illustrations et des photos.  

L’impression numérique quant à elle donne un fini différent. 

Son + : plus lustrée et donne, peut-être, un charme plus ancien : l’encre étant légèrement plus fragile, elle vit sous les pliages et laisse entre les mains ce charme d’autrefois !  

 

Autre point important : le papier ! Tout y est expliqué sur ce lien !  

 

Législation  

 

En ce qui concerne la législation, ce que vous devez savoir, c’est que dans la majorité des cas, il vous faut un numéro ISBN. Des sites d’autoédition comme CoolLibri vous le fournissent (gratuitement) en ouvrant un projet.

C’est une simple formalité qui se fait en quelques clics ! C’est ce numéro qui rendra votre livre unique et lui permettra d’être facilement retrouvé ! 

 

Suis-je vraiment prêt•e ? 

 

Avant d’imprimer un livre, il y a d’autres choses que vous devez savoir.  

D’abord, il vous faut balayer le fameux “je ne me sens pas prêt”. Donner la vie à son travail, c’est comme donner naissance à un enfant : c’est difficile et on ne se sent jamais vraiment prêt !  

Et pourtant, si vous êtes ici, c’est que vous l’êtes !  

Rassurez-vous, si vous, vous ne trouvez pas votre travail parfait, c’est plutôt bon signe. Quand vous serez prêt, vous ne verrez plus entre vos lignes qu’une multitude de choses qui pourraient être améliorées.  

Nous, ce qu’on lit, c’est l’univers d’un auteur.  

Imprimer mon livre et univers
Imprimer mon livre et faire découvrir mon univers

Tout cela veut simplement dire que vous avez énormément travaillé et que vous vous êtes suffisamment impliqué !  

Vous verrez, vous ressentirez une satisfaction immense lorsque vous tiendrez votre livre dans vos mains. Il y a fort à parier, à ce moment, que vous vous surpreniez à penser, heureux : “c’est vraiment moi qui ai fait tout ça ?” 

N’hésitez pas à sauter le pas ! Demandez-vous, honnête avec vous-même, ce que vous avez à perdre à vous lancer … La réponse est : rien !  

C’est une magnifique aventure que celle-ci ! Et si vous n’étiez pas prêt alors, vous ne seriez pas en train de lire ce billet !  

 

Finalement …

 

Tout ce travail de révision pour parfaire votre livre est très fortement recommandé. Ce n’est pas une mince affaire, mais c’est la touche finale qui ajoute de la valeur à votre travail. 

Imprimer son livre sans s’être soucié de ces minutieux détails, ce serait comme lancer une bouteille à la mer en espérant que quelqu’un la trouve !  

 

Et parce que poser des questions : c’est essentiel, il est normal que vous demandiez des explications, que vous cherchiez à être écouté et que l’on réponde à vos attentes. Pour cela, vous pouvez contacter notre équipe, soit par téléphone au 05 61 41 24 14 ou via notre formulaire de contact. Pour recevoir plus d’informations, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

 

Que votre aventure soit belle ! 

5 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.