C’est déjà magnifique d’écrire un livre, mais c’est encore mieux de le poursuivre ! Cependant, écrire la suite d’un roman n’est pas aussi facile qu’on le pense.

Entre peur de ne pas faire aussi bien que le premier et crainte de décevoir les lecteurs, l’auteur peut être un peu déboussolé. Voici toutes les bonnes raisons d’écrire le tome 2 de son livre, et pourquoi pas de continuer avec le tome 3, le tome 4…

 

Ecrire la suite de mon roman : pourquoi faire ?

De nombreuses raisons peuvent pousser à écrire la suite d’un livre. Voici les principales.

 

  • Parce que votre intrigue n’est pas terminée

Première raison, la plus logique : vous avez fini votre premier tome sur un suspense… On ne sait pas si le protagoniste a survécu à ses épreuves, on ignore s’il a trouvé l’amour ou s’il a fait la paix avec le passé.

En résumé, vous aviez déjà une idée derrière la tête en finissant votre premier roman. Vous saviez pertinemment que vous feriez une suite à ce livre un jour ou l’autre. C’est donc le moment de retrouver vos personnages et de reprendre la plume !

 

  • Parce que vous avez eu de nouvelles idées

Autre solution : vous n’envisagiez pas de faire une suite mais vous vous êtes pris au jeu.  Après avoir terminé votre roman, vous avez continué à y penser dans un coin de votre tête.

 

esprit créatif dans un livre
Esprit créatif et rédaction de la suite d’un livre

 

Votre esprit très créatif se demande : « et si… ». Vous envisagez un destin tout nouveau pour vos personnages et vous imaginez des rebondissements inattendus. C’est une très bonne raison pour se remettre à l’écriture et pour entamer un tome 2.

 

  • Pour faire plaisir à vos lecteurs

Attention, ceci est une raison piège. Parfois, le premier roman a eu tellement de succès que les lecteurs réclament à cor et à cri une suite.

L’écrivain se sent donc plus ou moins obligé de continuer son roman, même s’il ne pensait pas faire un tome 2 à la base. Il arrive aussi que ce soit la maison d’édition qui pousse insidieusement l’auteur à écrire une suite.

Cependant, ne vous sentez pas du tout obligé de le faire. Rien de pire qu’un écrivain forcé qui risque de développer le syndrome de la page blanche. N’écrivez un tome 2 QUE si vous en avez vraiment envie !

 

Bien gérer la fin de mon premier roman

Pour que l’écriture du tome 2 se passe bien, il est bon d’avoir su gérer la fin de son livre. Bien sûr, cela ne vaut que si vous aviez l’intention dès le départ d’écrire une suite.

Dans ce cas-là, ne rédigez pas un dénouement trop « définitif ». Par exemple, évitez de tuer votre personnage principal, sauf si vous comptez continuer l’histoire en recentrant sur un personnage secondaire…

 

L’idéal est de laisser une « porte de sortie » qui vous permettra de commencer le tome 2 avec aisance. De même, essayez de garder une certaine cohérence si vous comptez écrire une saga.

Les tomes doivent tous faire à peu près le même nombre de pages et avoir une construction indépendante. En clair, ils doivent être aussi riches et intéressants les uns que les autres. Ne mettez donc pas toutes vos bonnes idées et toutes les péripéties dans le premier livre !

 

Les chapitres…des piliers du livre.

« Un roman naît, d’une façon en quelque sorte nécessaire, avec tous ses chapitres »

Victor Hugo

 

L’avantage d’écrire la suite d’un roman

Bonne nouvelle : écrire le tome 2 d’un roman a un côté rassurant pour l’auteur. C’est normal, vous avez déjà créé des personnages passionnants et vous connaissez l’environnement dans lequel ils évoluent.

Il vous suffit de reprendre le cadre de votre premier roman pour continuer l’intrigue là où vous l’avez laissée. Cela vous enlève une grande partie du travail de préparation d’avant-rédaction (création des personnages, choix du lieu et de l’époque…).

De plus, votre style d’écriture a probablement mûri après avoir terminé votre premier manuscrit. Vous aurez donc sûrement plus de facilités à écrire votre histoire. Et puis, quel plaisir pour un écrivain de retrouver ses personnages, un peu comme des vieux amis faits d’encre et de papier !

 

Les pièges à éviter

Ne soyez tout de même pas trop confiant car vous aurez certains pièges à éviter. Le premier, c’est celui de croire que tout est déjà fait et que vous n’avez pas à travailler sur votre schéma narratif.

Cela consiste en réalité à se reposer sur ses acquis et à écrire une pâle copie du premier tome. Le deuxième, à l’inverse, consiste à se mettre une pression énorme pour faire « aussi bien » que le premier tome. La crainte de décevoir ses lecteurs, son éditeur ou son agent littéraire peut être vraiment paralysante.

Vous devez dépasser cette peur et avoir confiance en vos talents d’auteur.

 

Comment rappeler au lecteur le tome 1 ?

Première difficulté qui se présentera rapidement à vous : gérer les différents types de lecteurs de la suite de votre roman. Plusieurs cas se présentent :

  • Le lecteur qui n’a pas lu le tome 1.

 

  • Le lecteur qui a lu le tome 1 et qui s’en souvient très bien…

 

  • …et celui qui a également lu le tome 1, mais qui a oublié la moitié de l’intrigue !

 

Tout l’art du romancier consiste à rappeler subtilement au lecteur ce qui s’est passé dans le premier tome. Pour cela, il faut à tout prix éviter de réciter bêtement l’intrigue du premier roman.

Autre solution vraiment artificielle : faire parler les personnages entre eux de manière à ce qu’ils racontent toute l’histoire du premier tome. Soyez plus malin et faites penser vos personnages à certains moments-clés du premier roman.

Cela ne doit pas être pesant : quelques rappels espacés dans les premiers chapitres suffisent amplement. Certains auteurs pratiquent aussi les astérisques en bas de page, mais cela peut casser un peu l’élan du lecteur.

 

Faire évoluer ses personnages

Pour une suite réussie, il est vital de faire grandir ses personnages. Même si vous les adorez tels qu’ils sont, vous devez absolument les faire évoluer.

Le lecteur se lassera vite de vos personnages s’ils sont toujours plongés dans les mêmes doutes existentiels, ou si leur caractère et leur manière de réagir restent inchangés. De plus, dans la vraie vie, les êtres humains changent constamment, au gré du passage des années ou des événements qu’ils vivent.

C’est d’autant plus vrai si vos personnages traversent de véritables épreuves : il est évident qu’ils ne vont pas en ressortir tels quels. Tout l’intérêt d’une trame narrative consiste à suivre l’évolution d’un protagoniste, passionnant reflet de l’existence du lecteur.

 

Ecrire la suite d’un livre selon le genre

Autre point à prendre en compte : écrire la suite d’un livre se fait de manière différente selon le genre littéraire. Bien sûr, il n’y a pas de règle absolue, mais faites tout de même attention à garder une certaine cohérence.

 

Comment écrire la suite d’un roman fantastique

Les romans fantastiques se déclinent souvent sous la forme de sagas. En effet, c’est un genre littéraire parfait pour écrire plusieurs tomes.

Il vous suffit de reprendre le monde fantastique que vous avez créé et d’en exploiter toutes les possibilités. Votre personnage a-t-il rencontré tel type de créature ?

S’est-il rendu dans telle contrée lointaine et inexplorée ? Le champ des possibles est très large !

 

Comment écrire la suite d’un polar ou d’un roman noir

La suite d’un roman noir ou d’un polar n’est pas évidente. Bien sûr, vous pouvez décider que votre commissaire ou votre inspecteur va être confronté à une enquête totalement différente de celle du premier tome.

Dans ce cas, cela ne devrait pas représenter de difficulté majeure d’écrire un tome 2. En revanche, si vous voulez rédiger la suite directe du tome 1, assurez-vous bien que l’histoire ne tourne pas en rond.

Personne n’apprécie un tueur qui continue inlassablement à commettre ses crimes, sans jamais être arrêté !

 

citation  Paul Auster - Dans un bon roman policier, rien n'est perdu, il n'y a pas de phrase ni de mot qui ne soit pas significatif
Chaque mot est un indice

 

« Dans un bon roman policier, rien n’est perdu, il n’y a pas de phrase ni de mot qui ne soit pas significatif »

Paul Auster, écrivain américain

 

Comment écrire la suite d’un roman d’amour

Le roman d’amour se prête particulièrement bien à la saga. La vie sentimentale des personnages est, comme dans la vie réelle, riche et complexe.

Elle peut donc donner lieu à de très nombreuses situations et interactions. Assurez-vous bien de faire évoluer vos personnages pour que le lecteur continue à leur trouver de l’intérêt.

 

Comment écrire la suite d’une nouvelle

Une nouvelle est par essence indépendante et n’est pas censée avoir une suite. Ce court récit se définit par une fin souvent très impactante.

Toutefois, rien ne vous empêche d’outrepasser les règles et de tenter d’écrire une suite à votre nouvelle. C’est un exercice littéraire peu conventionnel et difficile, mais intéressant !

 

Imprimez la suite de votre roman sur CoolLibri.com

Vous avez terminé le tome 2 de votre livre ? Bravo ! Si vous écrivez pour le plaisir ou que vous avez choisi l’autoédition, faites confiance à CoolLibri.com pour concrétiser votre oeuvre.

Le site spécialisé dans l’impression de romans vous propose de choisir :

  • La reliure.
  • Le papier.
  • Le format. 
  • La couverture.

Vous pourrez créer le roman de vos rêves et le recevoir imprimé chez vous en peu de temps. De plus, n’hésitez pas à publier votre roman sur la bibliothèque en ligne gratuite de CoolLibri.

C’est une chance à ne pas laisser passer pour faire connaître votre manuscrit auprès des lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.