Vaste entreprise que de se lancer dans l’écriture d’un roman !

Même si l’auteur en herbe est avant tout préoccupé par le fond, la forme de son texte est aussi très importante.

Un des points essentiels de la mise en page d’un manuscrit ou d’un roman passe par le choix de la « fonte ».

Pour cela, sélectionnez une seule police pour écrire un livre, ou alors une pour le corps du texte et une pour les titres des chapitres. Évitez les polices de caractère trop « fantaisie » qui peuvent nuire au confort de lecture. On déconseille aussi les polices Times et Arial, car elles sont beaucoup trop banales et utilisées.

 

police pour écrire un livre
Comment choisir sa police pour écrire un livre

 

Voici notre top 10 des polices d’écriture :

Quelle police pour écrire un livre imprimé

Les meilleures polices pour écrire un livre version papier sont celles dites « serif » ou « avec empattement ». En effet, elles gardent une trace de l’outil utilisé pour écrire (plume ou stylo), quand la main de l’écrivain se relève pour achever la lettre. Ces types de police lient bien les différents caractères entre eux, ce qui est agréable pour le confort de lecture.

Ces polices sont les plus recommandées :

  • Baskerville.
  • Garamond.
  • Book Antica.
  • Palatino.
  • Sabon.

Quelle police pour écrire un livre digital

Au contraire, si on veut écrire un ebook/livre numérique, les meilleures polices sont celles dites « sans serif » ou « sans empattement ». Les caractères sont séparés les uns des autres, ce qui est plus facile à lire sur un écran.

Voilà les polices les plus adaptées :

  • Georgia.
  • Helvetica.
  • Avant-Garde.
  • Tahoma.
  • Lucida.
police pour écrire un livre Garamond et Helvetica
La police Garamond et Helvetica pour écrire procure une sensation de lecture bien distincte.

Quelle taille de police choisir

La taille de la police d’édition varie généralement de 9 à 12. Plus elle est petite, plus elle donne une impression de sérieux ; plus elle est grande, plus elle donne un air enfantin à votre ouvrage. Sachez aussi que selon le type de police que vous avez choisi, la taille peut paraître différente.

On imprime normalement un livre de poche avec une police de taille 10 alors qu’un livre plus grand (format de livre A5) pourra avoir une police de taille 12. Dans tous les cas, il est très important d’imprimer au moins une page test pour vérifier que votre texte est bien lisible.

30 comments

  1. Tout le problème est le changement de fonts lors de la fabrication du livre. Ce qui a pour conséquence de modifier la mise en page et la table des matières ! Il faudrait pouvoir corriger le livre une fois que les changements de fonts ont eu lieu. Mais est-ce possible ?

    1. Bonjour Richard,
      Merci pour votre question sur les polices d’écriture lors de la rédaction et fabrication d’un livre.
      Si votre livre est déjà maquetté et que vous devez changer de polices, il y aura obligatoirement un travail de retouche de mise en page.
      Par contre, si vous avez utilisé la bonne police et que votre livre est terminé, un export en PDF ne modifie pas la police que vous avez utilisée. La mise en page reste intacte.

    1. Bonjour,
      Pour ce qui est des typographies les mieux adaptées aux enfants, la taille est déjà un critère de choix, il faut que ce soit large et lisible.
      Pour le reste, ce ne sera pas forcément ici que l’on trouvera les caractères les plus originaux. Il faut que le tout reste simple et clair, facile à déchiffrer et à reproduire. Les polices de type Script-Ecole, Arial, Century Gothic, Tahoma, Helvetica fonctionnent très bien pour rester dans le neutre. D’autres typographies plus cursives telles que Little Day, Père Castor, Crayon et Plume ou Gino School Script sont également très efficaces pour apporter un côté ludique sur papier.

  2. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos réponses.
    Je suis nouvelle dans l’écriture. J’ai besoin de connaître certaines règles pour la mise en page et d’autres détails par exemple : combien de mots par pages faut-il mettre pour une version papier ou pour une numérique? Quelle est la mise en page à respecter pour la version numérique?
    Merci par avance

    1. Bonjour,
      Merci pour vos questions. La type de police et la taille choisie feront forcément varier le nombre de mots mais l’on estime que pour un roman classique papier, une page contient entre 250 et 280 mots en format poche. Quant à la version numérique, le nombre de mots par page est très difficile à estimer et peut varier du simple au double selon la plateforme ou le logiciel utilisé.
      Pour ce qui est de la mise en page, rien de très compliqué. Restez sur une police sobre, évitez de mélanger les styles, sautez des lignes pour marquer les chapitres et les différentes parties et optez pour des marges d’environ 2,5 cm de chaque côté. Cela vaudra aussi pour le livre papier.
      Avec un peu de recherches, ce sont sans doute les mêmes conseils qui reviendront régulièrement : il faut avant tout commencer votre histoire, les questions techniques relatives à la mise en page ne viendront qu’après pour ne pas freiner votre écriture. 🙂
      Bonne continuation

  3. Bonjour,
    Merci pour tous ces judicieux conseils. Je suis débutante d’un roman (déjà 110 pages écrites). Je suis sur Word et les pages sont en 21 x 29.7. J’ai mis des marges D/G de 2,5 cm et de 3,5 en Ht et bas.
    J’ai compté 47 lignes tapées sur une page de 21 x 29.7 (Bookman Old Style en 12). (J’en suis à 55.000 mots)
    J’ai bien lu qu’une page standard d’un roman était de 14.8 x 21.
    Pour se représenter exactement le nombre de pages tapées, faut-il « cadrer sa page » Word en 14.8 x 21 ?
    Pour envoyer son manuscrit à un éditeur (ou autre), faut-il présenter son texte comme je l’ai fait jusqu’à présent (21 x 29.7) ou 14.8 x 21.
    Je n’ai pas bien compris. Merci de m’éclairer et pour votre réponse.

    1. Bonjour Françoise,
      Pour ce qui est d’envoyer votre manuscrit à une maison d’édition, le format a4 est généralement recommandé, police Times New Roman taille 12 et imprimé au recto seulement.
      Quant au cadrage Word, si cela peut vous être plus confortable ou vous aider pas de problème, mais il n’y a aucune obligation. 🙂

  4. Bonjour
    Scénariste à la base, je me lance dans l’écriture d’un roman (mon premier) et j’ai donc téléchargé le format d’un livre imprimé que vous proposez (qui m’a été bien utile, merci beaucoup). Ma question est la suivante: quelle taille dois-je sélectionner pour ma police (Book Antiqua) ? merci d’avance !

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. 🙂
      La taille de police la plus répandue est la 12. Selon vos besoins, n’hésitez pas à la réduire légèrement à 11. Pas en dessous de 10 dans tous les cas.

  5. Bonjour je suis actuellement en train de faire un livre moi même pour mon frère avec tout les poèmes qu’il a écrit de ce fait je souhaiterais savoir en quel type de police serait le mieux et la taille pour l’imprimer sur feuille style parchemin ? Merci

    1. Bonjour Isabelle,
      Je vous recommanderais des polices stylisées mais facilement lisibles telles que Roman Font 7, Indira K, Munson, Nickelodeon NF, Jeepers, Niconne ou Mr de Haviland. La taille de base est généralement fixée à 12 dans la plupart des cas mais n’hésitez pas peut-être à l’augmenter légèrement. 🙂

  6. Bonjour
    A l’intérieur d’un roman, écrit disons en Georgia, quelle police utiliser pour les titres de romans ou de films évoqués dans la narration ou le dialogue ?

    1. Bonjour Chantal,
      Inutile de modifier la taille ou le type de police, les livres, films et autres s’indiquent le plus souvent en italique ou bien entre guillemets.

  7. Bonjour,
    Je découvre votre site… Merci beaucoup du partage de votre expérience.
    Je me pose des petites questions.

    LIVRE AU FORMAT A5 / Giorgia 12 / Récit histoire vécue

    – Pensez-vous cette police aisée à lire au format papier ?
    – Quel interligne choisir ? Je n’ai aucune idée à ce sujet !
    – Et les marges ? Que choisir pour ne pas gêner la lecture à la reliure ?
    – Quelle méthode pour passer d’un chapitre à l’autre ? Saut de page ou saut de section ? Je ne saisis pas la différence…
    – Dans le texte, est-il mieux de mettre le peu de dialogues (pensées personnelle, par exemple) entre guillemets ou en italique fondu dans le texte initial ?
    – Comment mentionner les sources images ? Sur la page même + en fin de livre…

    Un tout grand MERCI de vos précieux conseils 🙂
    Je viens de m’inscrire à votre newsletter. Nul doute que j’y découvrirai plein de choses intéressantes !
    Belle fin de journée.
    Bérengère

    1. Bonjour Bérengère,
      Merci pour vos questions. Dans l’ordre :
      – Oui, la police et la taille choisies me semblent convenir parfaitement.
      – L’interligne au sein d’un même paragraphe doit rester simple, on dit également qu’il est « continu » selon le logiciel d’écriture utilisé. Le texte sera si possible justifié.
      – Pour ce qui est des marges, laissez environ 0,50 cm de marge de reliure, en plus de la marge classique que l’on fixera plutôt ici autour de 1,25 cm. Autrement dit, comptez entre 1,75 cm et 2 cm maximum de marge des 4 côtés de vos pages.
      – Le saut de page correspond tout simplement au fait d’écrire sur une nouvelle page tout en gardant la même mise en page. Le saut de section permet au contraire d’appliquer une mise en page différente, un nouvel en-tête, une nouvelle pagination, en gros d’effectuer une sorte de rupture avec le texte précédent. Pour rester dans la continuité, préférez toujours le saut de page pour un nouveau chapitre, en veillant à commencer toujours sur la page de droite.
      – Pour ce qui est du dialogue, comme vous l’indique notre article, les deux options conviennent tout à fait, le principal étant que l’ensemble reste harmonieux. À vous de choisir vers où va votre préférence !
      – Pour la citation d’image c’est un peu délicat, tout dépend s’il s’agit d’une image tirée du web, d’une image scannée, d’une photographie, d’une œuvre d’art… N’hésitez pas peut-être à chercher la manière de procéder en fonction de sa nature.
      En espérant avoir répondu à vos questions, bonne continuation !

  8. Bonjour, est-ce que la taille 12 correspond aussi au format écran ? (16/9, 1920×1080)
    Ce serait pour un livre pour enfant intéractif 🙂

    1. Bonjour Justine,
      Généralement oui, le rapport s’ajuste automatiquement à l’écran. Pour un livre pour enfant, pensez peut-être à voir un peu plus grand selon la police, une taille 14 par exemple. 🙂

  9. Bonjour Carolina,

    Tout d’abord merci pour tous les conseils,
    Je travaille sur un petit livre de coloriage pour enfants et j’aimerais bien que vous m’éclairiez un peu sur la police et la taille à utiliser pour la page de couverture et aussi pour le corps du livre car il y a quelques textes descriptifs qui accompagnent les dessins.

    Merci d’avance
    Bonne journée!

    1. Bonjour,
      On est généralement tentés pour un album jeunesse d’opter pour les polices les plus originales mais il ne s’agit ni d’une règle absolue, ni du meilleur choix en toutes circonstances. Les polices Futura, Script-École, Century Gothic, Oxymoron ou plus simplement encore Arial, Helvetica ou Tahoma conviendront tout à fait et présenteront l’avantage d’être plus neutres et facilement assimilables par l’enfant. Ce qui compte le plus ici, c’est la taille de la police choisie. On oscille généralement entre 10 et 12 selon le format du livre, n’hésitez pas à grimper à 14 voire 16 pour la couverture si cela vous est possible. 🙂

  10. Bonjour,

    J’écris un livre sur l’exorcisme pour une publication, d’autres dans la même série suivront. Les livres sont destinés à être utilisés en lecture et utilisation, ces derniers contenant des rituels d’exorcisme. Je n’ai qu’un souci de mise en page en ce qui concerne les caractères. J’utilise Calibri corps 8, cela est-il suffisant pour une lecture agréable ? Ceci m’ôtera définitivement un doute.

    1. Bonjour Jérôme,
      Tout dépendra du format de votre livre. Pour un livre poche, il me semble que la taille 10 serait peut-être plus adaptée. 🙂

  11. Bonjour,
    je suis en train de mettre en page un livre de poche et je me pose la question de savoir s’il est préférable de justifier le texte au plan vertical (il est justifié au niveau horizontal). Comme il y a beaucoup de petits paragraphes je dois faire un certain nombre de sauts de pages pour que ce ne soit pas décousu à la lecture, mais si je ne justifie pas à la verticale il y aura pas mal de différences d’une page à l’autre par rapport au bas de page.
    Y-a–t-il des règles et quel est le meilleur compromis ?
    Merci d’avance.
    David

    1. Bonjour David,
      Bravo pour la finalisation de votre projet cependant, il est préférable de poser vos questions de ce type directement auprès de notre équipe technique. Elle sera bien mieux que moi capable de vous aiguiller à travers les modalités de la mise en page. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.