Ecrire est votre passion et vous aimeriez pouvoir vivre de votre plume. Mais, malheureusement, vous avez l’angoisse de la page blanche. Les idées se bousculent dans votre tête, mais vous avez du mal à en faire un texte qui se tienne.

Vous courez toujours après votre fil rouge. Et si vous passiez à la biographie ? Là, le fil rouge est tout trouvé.

C’est la vie de la personne dont vous racontez l’histoire. Oui, mais une biographie ne s’écrit pas comme un roman. Et puis, il y a une multitude de sortes de biographies.

Alors, si vous voulez faire de l’écriture de biographies, une activité qui puisse vous procurer un revenu régulier, il va vous falloir apprendre à devenir biographe professionnel. Mais, d’abord, quelle quantité de biographies peut-on écrire ?

 

Quel est le marché des biographies ? 

C’est une question qu’il est naturel de se poser si on veut devenir biographe professionnel. En tant que romancier, il n’y a pas de limites au nombre de romans qu’on peut écrire. On peut penser qu’il en va différemment des biographies.

Or, ni l’une, ni l’autre de ces assertions n’est vraie. Les romanciers prolifiques sont rares et les biographies ne se réduisent pas aux seules biographies des personnages célèbres.

Si on prend, par exemple, le lauréat du dernier prix Goncourt, Hervé Le Tellier, sur près de 30 ouvrages publiés en 30 ans, seulement 7 peuvent être considérés comme des romans. Autrement dit, un tous les 4 ans. Or, quand on s’intéresse aux publications d’un biographe professionnel, celles-ci sont bien plus nombreuses. Pourquoi ?

 

Parce que le marché des biographies ne se résume pas aux seules biographies de personnages célèbres. Il est nettement plus large. Outre les personnages historiques, auxquels on pense en premier quand on parle de biographies, en réalité, il concerne des célébrités, en tout genre, mais aussi des personnes beaucoup plus ordinaires ou encore des organisations. 

 

Quel est le marché des biographies ? 
Quel est le marché des biographies ?

 

Et là, on comprend tout de suite que le travail ne risque pas de manquer. D’autant moins que, d’année en année, la demande s’accroît et que, suivant sa nature, elle peut se traduire par des écrits extrêmement divers. Cela peut aller ainsi, par exemple, de la biographie écrite pour le compte d’un joueur de football, à celle écrite à l’occasion des noces d’or de parents âgés.

Ou encore, prendre la forme d’une plaquette ou d’une monographie plus approfondie, rappelant les grandes dates de l’évolution d’une entreprise ou s’attardant sur les grands moments de son développement.

En vérité, les sujets pouvant faire l’objet d’une biographie sont innombrables. Alors, comment faire pour devenir biographe professionnel ? 

 

Quels sont les prérequis pour devenir biographe professionnel ? 

Une fois qu’on a pris conscience qu’on peut, peut-être, gagner sa vie en écrivant des biographies, et avant de voir comment faire, il faut se poser la question de savoir si on a bien les qualités pour ça. Certes, vous aimez écrire. Et, certes, vous avez du mal avec certains genres littéraires, comme, par exemple, les romans ou la poésie.

Mais, est-ce que pour autant vous avez les qualités pour devenir biographe professionnel ?

Pour faire simple, sachez qu’on peut être biographie professionnel de deux façons. Soit on écrit une biographie « proprio motu », soit on l’écrit parce qu’elle a été commandée. Dans le premier cas, l’auteur s’empare d’un sujet qui le passionne, de lui-même, et écrit un texte dessus : personnage, lieu ou évènement historique. Puis, il propose ce texte à un éditeur ou l’autoédite, comme il le ferait pour un roman. 

 

Quels sont les prérequis pour devenir biographe professionnel ? 
Quels sont les prérequis pour devenir biographe professionnel ?

 

Soit, il répond à une commande. Et, ça c’est très intéressant. En effet, c’est là que se trouve le marché des biographies. Or, si la recherche documentaire, et la capacité à la conduire, est incontournable dans un cas comme dans l’autre, dans ce dernier cas, il convient d’y ajouter d’indispensables qualités relationnelles

De fait, on peut écrire un roman ou un poème avec peu de recherche documentaire et peu de contacts avec autrui, voire même pas du tout. Mais, avec une biographie, ce n’est tout simplement pas possible.

En bref, si vous avez de l’aisance rédactionnelle, l’amour des vieux papiers et le sens des relations humaines, vous avez sans doute tous les prérequis nécessaires pour devenir biographe professionnel. Mais, pour mettre toutes les chances de votre côté pour réussir dans cette voie un peu particulière qu’est l’écriture d’une biographie, et, notamment, l’écriture d’une biographie qui émeut, il n’est pas inutile d’examiner quelle formation peut vous y aider. 

 

Choisir une formation pour devenir biographe professionnel

Types de formation pour devenir biographe professionnel

Les formations pour devenir biographe professionnel sont nombreuses, mais peuvent être très différentes les unes des autres :

  • Leur durée varie de quelques jours à plusieurs semaines. En général, elles se déroulent entre une cinquantaine d’heures et un peu plus de 300.

 

  • Elles se déroulent uniquement en présentiel, ou uniquement en ligne, ou encore, mixent les deux approches.

 

  • Elles sont assurées par des biographes professionnels, individuellement ou collectivement. 

 

  • Leur prix peut aller d’une centaine d’euros à plus de 1000.

Il convient donc de ne pas s’arrêter d’emblée à une en particulier, pour une raison ou pour une autre, mais de prendre le temps d’examiner tranquillement ce que chacune propose. Ce n’est qu’à cette condition que la formation de biographe professionnel peut être réellement profitable. En effet, tous les apprentis biographes professionnels n’ont pas les mêmes besoins, ni les mêmes aptitudes. 

 

Choisir une formation pour devenir biographe professionnel
Choisir une formation pour devenir biographe professionnel

 

A noter que, quel que soit le montant demandé, le financement de la plupart de ces formations peut être pris en charge, notamment pour les salariés à temps partiel, du fait de la crise sanitaire, par le FNE formation

 

Contenu des formations pour devenir biographe professionnel

De ce point de vue, on peut distinguer quatre types de contenu. 

Contenu métier et contenu métier élargi à sa dimension marketing

  • Contenu principalement centré sur le métier du biographe professionnel et l’acquisition d’un titre professionnel comme ce que propose Aleph Ecriture. La formation se déroule en un ou plusieurs jours, selon le besoin, et utilise, le cas échéant, une plateforme Teams. C’est aussi l’orientation retenue par l’université Lumière Lyon 2 avec sa formation au métier de biographe. Comme le disent ses promoteurs : 

Il s’agit d’apprendre les techniques, de découvrir les outils qui permettent d’écrire l’histoire d’une personne ou d’une institution, afin de la transmettre à un lectorat plus ou moins important.

 

  • D’autres formations ajoutent aux techniques proprement dites qui font le coeur de métier du biographe professionnel, c’est-à-dire l’écriture, celles qui vont lui permettre de se faire connaître et de réaliser un produit attractif sur un plan formel. De ce point de vue, l’accent est également mis sur la dimension marketing du métier de biographe. C’est sous cet angle que se présentent les modules proposés par les sites de formation en ligne comme elearning formalis ou Stardust Master class. D’ailleurs, pour que les choses soient bien claires, ce dernier précise : 

Au terme de cette formation, vous serez capable de trouver vos premiers clients et d’écrire votre première biographie sans appréhension. 

Contenu écrivain public avec spécialisation biographe et contenu individualisé

  • Pour d’autres formations comme, par exemple, celles organisées par l’Académie des écrivains publics de France, les techniques propres au biographe professionnel ne sont, au fond, qu’un des aspects particuliers de celles utilisées par un écrivain public. Ce qui a, notamment, l’avantage d’arrimer les compétences nouvelles de l’apprenant à celles d’écrivain public. De sorte que le premier module de la formation de 5 jours s’intitule sans ambigüité : Le travail de l’écrivain public, pratique de l’écriture biographique. Citons également, dans le même sens, la formation écrivain public du Centre National Privé de Formation à Distance ou tout simplement, celle du CNED.

 

  • Dernière possibilité de formation pour devenir biographe professionnel, le recours à un coach personnel. Dans ce cas de figure, on prend directement contact avec un biographe professionnel ayant pignon sur rue et on lui demande un accompagnement personnalisé, chez lui, chez soi, ou dans le cadre d’un atelier d’écriture. Parmi les biographes professionnels proposant ce type de service, citons, par exemple, Pierre Nozières, fondateur du réseau La voix et la plume et des Compagnons biographes ou encore Isabelle Sarcey, animatrice d’Iscriptura, partenaire de l’université de Lyon 2.

 

En résumé, pour devenir biographe professionnel

Devenir biographe professionnel est une excellente manière de mettre à profit son envie d’écrire et de parvenir à en vivre. En effet, le marché des biographies est en plein essor. Et cela depuis que la demande de biographies s’est étendue à tous les publics et n’est plus réservée aux seuls personnages historiques. 

Cependant, l’écriture d’une biographie ne requiert pas les mêmes compétences que celle d’un roman ou d’un recueil de poésie. De ce fait, il peut être très utile de suivre une formation appropriée, autrement dit, adaptée à ses besoins. La liste qui peut être faite de ces formations est longue et celles-ci peuvent être très différentes les unes des autres.

Mais, globalement et indépendamment de ces différences, les formations pour devenir biographe professionnel se répartissent en 4 grandes catégories

Enfin, à défaut de suivre une formation proprement dite, il reste toujours la possibilité de lire un livre pour apprendre à écrire une biographie comme on peut le faire avec un livre pour apprendre à écrire un roman.  Comme, par exemple, celui écrit par Michèle Cléach et Delphine Tanier-Bréard ou encore celui de Florence Clerfeuille

Devenir biographeDevenir biographe

De même, on peut s’y essayer à peu de frais en écrivant une courte biographie et en l’autoéditant pour obtenir des avis ou des commentaires via, par exemple, un forum d’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.